Débordements dans le Carré à Liège: «un cas exceptionnel» mais une insécurité en augmentation (vidéo)

© D.R.
© D.R.

Une importante bagarre a mobilisé plusieurs dizaines de policiers, ce samedi matin dans le quartier liégeois du Carré, a-t-on appris auprès d’une porte-parole de la police de Liège. Sept suspects ont été déférés au parquet de Liège. Les équipes de la zone de police de Liège sont intervenues samedi vers 4h tandis qu’une bagarre opposant une trentaine de personnes était en cours dans le Carré.

Les inspecteurs venaient de maîtriser la situation quand un mouvement de foule s’est produit. « Du jamais vu, en tout cas à cette heure-là », commente une porte-parole de la police de Liège. Huit agents ont été légèrement blessés. Des individus se sont alors mis à lancer des projectiles sur les policiers, dont des canettes et du mobilier issu des terrasses. Les zones de police de Hesbaye, de Fléron, de Seraing, de Flémalle, de Huy et de l’ensemble de la région ont été appelées en renfort afin de participer à l’évacuation du quartier. Samedi vers 05h30, le calme était revenu.

L’insécurité dans le Carré

En 2013, la ville de Liège a été à l’initiative d’une «  Charte pour la qualité de la Vie Nocturne dans le Carré  » nommée «  Un Carré qui tourne rond  ». Grâce à elle, de nombreuses mesures avaient été mises en place pour améliorer la sécurité dans ce lieu de la fête liégeoise les week-ends telles que donner des verres en plastiques aux clients, confisquer les bouteilles en verre dans la rue, empêcher l’achat d’alcool dans le quartier les week-ends en début de soirée ou encore renforcer la présence de caméras. Les chiffres de la criminalité avaient alors baissé. Mais selon la porte-parole de la police de Liège, Jadranka Lozina, 4 ans plus tard, «  les chiffres de la criminalité dans le quartier s’approchent à nouveau des chiffres en 2013  », elle ajoute : «  nous allons prendre des mesures  ». Le parquet a décidé d’appliquer depuis avril la tolérance zéro concernant plusieurs matières, notamment les coups et blessures.

Selon la porte-parole, ces chiffres n’expliquent pas les débordements de la nuit de vendredi à samedi : «  C’était un cas tout à fait exceptionnel. Ce soir-là, 5.000 personnes étaient présentes dans le carré, une zone géographique particulière avec de petites rues compactes où il est difficile d’intervenir.  » Ce vendredi, plusieurs événements avaient lieu à proximité tels que le Village Gaulois et les Fêtes de la Musiques. «  Il faisait chaud et bon nombre d’étudiants avaient également terminé leurs examens  » ajoute la porte-parole. La ville de Liège rencontrera les services de police, le secteur Horeca et les services de la ville concernés pour débriefer cette soirée haute en couleurs la semaine prochaine.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous