Venezuela: Nicolas Maduro embarrassé face caméra par le rejet de sa carte d’électeur

Le vote était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct sur la chaine officielle. © AFP.
Le vote était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct sur la chaine officielle. © AFP.

Le président vénézuelien Nicolas Maduro s’est retrouvé dans une position inconfortable dimanche, lorsque sa carte d’électeur a été rejetée alors qu’il se présentait pour voter lors de l’élection controversée pour l’Assemblée constituante appelée de ses vœux.

La situation était particulièrement embarrassante pour le chef d’Etat qui était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct son vote sur la chaine officielle.

Un scanner de vérification électronique a refusé son identifiant d’électeur, ce «carnet de la Patria», carte dotée d’un QR code qui permet à la fois de voter et de bénéficier des programmes sociaux. Le lecteur a alors indiqué le message «la personne n’existe pas ou son carnet a été annulé».

Le leader votait dans une banlieue populaire à l’est de la capitale Caracas, en compagnie de son épouse. Les caméras ont rapidement cessé de filmer cet instant d’embarras pour Maduro, plus que jamais contesté dans son pays au bord de la guerre civile.

«La personne n’existe pas ou son carnet a été annulé.» © AFP.

La vidéo de ce moment a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Les commentaires associés ironisaient sur la nature non démocratique du scrutin contesté par l’opposition, et non reconnu par les USA, l’UE et de nombreuses nations d’Amérique latine.

Une douzaine de personnes sont décédées lors de faits de violence qui ont éclaté dans diverses régions du pays en marge du scrutin décrié.

Venezuela: 41,53% des électeurs ont voté lors de l’élection de l’Assemblée constituante

Par AFP

Plus de 8 millions de Vénézuéliens, soit 41,53% des électeurs, ont voté dimanche lors de l’élection de l’Assemblée constituante voulue par le président Nicolas Maduro, ont indiqué les autorités en charge du scrutin.

«Le taux de participation est extraordinaire avec 41,53% des électeurs du Venezuela qui ont voté, soit 8.089.320 votants», a annoncé Tibisay Lucena, présidente du Conseil national électoral (CNE).

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Cinq réacteurs (sur sept) sont actuellement à l’arrêt en Belgique.

    Aura-t-on assez d’électricité cet hiver?

  2. @EPA

    Ligue des champions: Cristiano Ronaldo, un rouge et des larmes

  3. Alexandre Benalla (à l’avant-plan) est resté serein durant toute son audition devant la commission parlementaire d’enquête du Sénat.

    Benalla: «Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron!»

Chroniques
  • La lutte finale des socialistes flamands?

    Par Ivan De Vadder

    À Anvers une campagne électorale acrimonieuse est en train de se développer. Le président du parti socialiste anversois, Tom Meeuws, est accusé de détournement de fonds ; une liste de cartel entre les écologistes et les socialistes a vu le jour, avant de se dissoudre après seulement quelques mois ; le bourgmestre Bart De Wever soupçonne des conseillers communaux d’avoir des liens avec la mafia de la drogue ; après quoi un candidat du CD&V se fait arrêter en France avec trois kilos d’héroïne dans son véhicule ; Kris Peeters, la tête de liste du CD&V, qui vient de déménager de la petite commune de Puurs pour engager le combat à Anvers, est surnommé «  le locataire  » par le bourgmestre. «  Évidemment, explique De Wever, il est le seul des 250.000 locataires à Anvers à avoir une villa avec jardin à environ 20 kilomètres de la ville pour se reposer pendant le week-end.  » Difficile à croire, mais le CD&V et la N-VA font tous les deux parties de la majorité à Anvers avec l’...

    Lire la suite