Les homosexuels peuvent désormais devenir pasteurs en Belgique

Edition numérique des abonnés

L’église protestante de Belgique ouvre la porte aux pasteurs homosexuels, a-t-elle fait savoir dimanche soir. « Le Synode de l’Église Protestante Unie de Belgique a décidé, lors de son assemblée ce samedi, de ne pas considérer l’homosexualité comme un obstacle à la possibilité d’exercer le ministère pastoral », a-t-elle précisé dans un communiqué.

Une recommandation à toute les églises locales

Selon le texte, un groupe de travail où chaque district de l’Église était représenté, avait préparé cette assemblée extraordinaire du Synode Protestant autour du thème « Homosexualité et pastorat ». Ce groupe de travail avait rédigé une recommandation qui a été envoyée à toutes les églises locales pour qu’elles en discutent, avant de faire l’objet d’une discussion au niveau régional et enfin d’un vote au niveau national.

« Je suis fier de mon Église ainsi que de l’ouverture et du respect dans lesquels les débats se sont déroulés », a déclaré le président du Synode, Steven H. Fuite.

Il y a quelques années, le Synode Protestant, dont le corps pastoral est composé de 15 % de femmes, avait déjà décidé que, parallèlement au mariage, il était possible de demander la bénédiction des couples du même sexe lors d’un culte.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous