Trump après le retrait de statues confédérées: «C’est tellement insensé!»

Edition numérique des abonnés

T riste de voir l’histoire et la culture de notre grand pays mises en pièces par le retrait de nos magnifiques statues et monuments  » a écrit ce jeudi après-midi Donald Trump, alors que des statues qui célèbrent des personnages de la confédération sudiste sont enlevées après les violences racistes qui ont endeuillé Charlottesville, en Virginie.

«  Vous ne pouvez pas changer l’histoire, écrit le président américain sur Twitter. Mais vous pouvez l’apprendre. Robert E Lee, Stonewall Jackson… Qui sera le prochain ? Washington ? Jefferson ? C’est tellement insensé !  »

Les statues – parfois monumentales – ont été enlevées grâce à une grue et emportées en camion, ne laissant que les piédestaux souvent couverts de graffitis antiracistes ou célébrant le mouvement de défense des Noirs Black Lives Matter.

Le débat sur l’enlèvement ou non de ces monuments en hommage à la confédération d’Etats du sud, qui a déclenché la guerre civile notamment pour défendre l’esclavage, fait rage aux Etats-Unis. Il oppose ceux qui y voient la célébration d’un passé raciste et ceux qui défendent le droit du sud à son histoire. Les groupuscules racistes et d’extrême-droite ont pris prétexte de ce débat pour exposer leur idéologie.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous