À une semaine de la rentrée, 213 enfants étaient toujours «sans école» en Wallonie et à Bruxelles

© Le Soir/Mathieu Golinvaux
© Le Soir/Mathieu Golinvaux

Ce 25 août 2017, la Commission Inter-Réseaux des Inscriptions (CIRI) s’est réunie afin de faire le point sur la situation au 24 août après la réduction des listes d’attente et afin d’examiner les dernières requêtes introduites par les parents demandant de réexaminer la situation de leur enfant, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Depuis ce 24 août, les listes d’attente ont été réduites aux seuls élèves n’ayant pas obtenu de place dans l’une de leurs préférences. Pour mémoire, cette date avait été avancée d’une semaine en 2016 afin de permettre aux parents qui ont obtenu une place dans une école autre que leur premier choix d’être définitivement fixés sur l’école qui sera celle de leur enfant. Cela permet aussi aux différents services d’aide à l’inscription d’axer leur travail, durant la semaine qui précède la rentrée, sur l’accompagnement des élèves sans inscription dans une école. Les années antérieures, la réduction des listes d’attente avait lieu dans la nuit du 31 août au 1er septembre, précise le communiqué.

► 45.043 enfants, soit 95.94 %, ont bénéficié de l’école de leur première préférence.

► 46.403, soit 98.83 %, ont bénéficié d’une école de leurs quatre premières préférences.

► 46.464, soit 98.96 %, ont bénéficié d’une école de leurs préférences.

► 213 (ils étaient 259 l’année passée) sont uniquement en liste d’attente, soit 0.45 % (0.55 %, l’année passée).