Le vaccin contre le papillomavirus est préconisé aussi pour les garçons (vidéo)

d-20170926-3H2JRM 2017-09-25 19:39:23

Le Conseil supérieur de la Santé (CSS) préconise d’élargir la prévention vaccinale contre les infections à papillomavirus humain (HPV) aux garçons entre 9 et 14 ans, selon une mise-à-jour de son avis publié lundi. Jusqu’à présent, la vaccination contre le papillomavirus était seulement recommandée pour les jeunes filles de 10 à 13 ans.

Ces nouvelles recommandations ont été émises à la suite de l’évolution des connaissances concernant les infections à HPV ainsi que celles sur les vaccins. « Il a été constaté que 30% de tous les cancers du VPH (virus du papillome humain, ndlr.) se produisent chez les hommes et les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) ont un risque accru d’infection et de lésions dysplasiques et cancéreuses», relève le CSS.

Depuis 2007, le Conseil Supérieur de la Santé recommande la vaccination contre les papillomavirus humains pour les filles de 10 à 13 ans, à titre de vaccination de base pour prévenir principalement le développement du cancer du col de l’utérus mais également d’autres cancers provoqués par ce virus chez les femmes. Un lien entre une infection par papillomavirus et d’autres types de cancers anogénitaux comme les cancers de la vulve, du vagin, du pénis et de l’anus et plus récemment avec une partie des cancers oro-pharyngés, a été démontré.

Rattrapage

Le Conseil préconise par ailleurs une vaccination «de rattrapage» pour les jeunes femmes et jeunes hommes de 15 à 26 ans inclus, surtout pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Enfin, le CSS recommande en outre la vaccination des immuno-déprimés, soit les patients transplantés et ceux vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).