Un festival d’un genre nouveau pour l’éveil créatif des enfants

Un foulard et c’est parti pour l’aventure. Les accueillantes d’enfants ont pu le découvrir avant les jeunes ce week-end
! © J.-P. D.V.
Un foulard et c’est parti pour l’aventure. Les accueillantes d’enfants ont pu le découvrir avant les jeunes ce week-end ! © J.-P. D.V. - J.-P. D.V.

Une boîte à surprises contenant des foulards. Que faire avec ? Dans une autre boîte, une participante tire une carte où il est écrit : « Le moment où il pleut… » Le but est évidemment de jouer avec les foulards sur ce thème. Une autre participante lance immédiatement son morceau de tissu pour imiter la pluie. D’autres la suivent, avant de s’en servir comme parapluie. Mais l’animatrice met tout le monde d’accord en faisant naître une fleur en tissu de sa main…

L’éveil créatif n’est pas un vain mot à Chaumont-Gistoux. Des accueillantes extrascolaires ont pu le découvrir ce mercredi matin avec l’ASBL Musiques Mosaïques afin de pouvoir mieux « titiller l’imagination » des enfants. Un beau prélude au tout premier Festival de l’éveil créatif qui est organisé pour les jeunes ces 14 et 15 octobre.

« On attend souvent trop des enfants !, nous commente Nathacha Verstraeten (ARC, PS), la présidente du CPAS. On veut qu’ils étudient bien, qu’ils apprennent l’usage d’un instrument de musique ou qu’ils s’investissent dans une discipline sportive. Tout cela est fort utile, mais on oublie trop souvent de les laisser se confronter à leur imagination. Or, on sait très bien, une fois adulte, que c’est en étant créatif que l’on arrive à se surpasser dans les épreuves. »

Depuis plus d’un an, les acteurs de l’enfance et de l’enseignement de la commune se mobilisent ainsi pour permettre aux enfants de vivre des temps de créativité. Construire son identité et grandir sont ainsi les objectifs de ce Festival de l’éveil créatif qui se tiendra à l’espace Perez, à Dion-Valmont, de 10 h à 12 h et de 13 h à 17 h. C’est gratuit et l’on y attend les enfants de six mois à douze ans. La Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de subsidier l’événement à raison de 4.000 euros. La Province du Brabant wallon soutient également l’initiative.

Des instruments de musique très originaux et des valises créatives attendent les plus grands, tandis qu’un espace Bébé Cocoon offrira un voyage sensoriel à découvrir à quatre ou à deux pattes, ou encore blotti dans les bras de maman ou papa.