Les Etats-Unis annoncent leur retrait de l’Unesco

© Photo News
© Photo News

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu’ils se retiraient de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être «anti-israélienne». L’Unesco «regrette profondément» cette décision.

Les Etats-Unis conserveront un statut d’observateur, a précisé le Département d’Etat, en lieu et place de leur représentation à l’agence onusienne basée à Paris.

L’Unesco, portrait d’une des agences de l’ONU

Par Philippe de Boeck

C e site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco  ». Cette formule, tout le monde la connaît ou presque. Elle est la marque de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (« Unesco », de l’anglais « United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization »), une des nombreuses agences de l’ONU.

Membres. Créée le 16 novembre 1945, elle compte 195 Etats membres (dont la Belgique depuis le 11 novembre 1946) et 10 membres associés. Les États membres de l’Organisation des Nations Unies possèdent le droit de faire partie de l’Unesco. Les États non membres peuvent être admis comme membres sur recommandation du Conseil exécutif, par la Conférence générale votant à la majorité des deux tiers.

Budget. Près de 2.300 fonctionnaires et consultants se partagent entre le siège mondial à Paris, près de la tour Eiffel (7e arrondissement), où se trouvent les bureaux de la direction générale, et 65 bureaux et instituts disséminés dans le monde. L’éducation est le premier poste budgétaire de l’organisation (40 % des ressources). Suivent les sciences et la recherche (28 %) et la culture (15 %). Le solde se répartit entre la direction générale et les frais généraux.

En 2012, le budget de l’Unesco s’élevait à 653 millions de dollars. La part des USA s’élevait alors à 22 %.

Philosophie. A sa création, les 20 pays fondateurs ont défini les objectifs suivants : «  Contribuer au maintien de la paix en resserrant, par l’éducation, la science, la culture, les sciences sociales et la communication, la collaboration entre les nations  ». L’Unesco intervient dans de multiples domaines : alphabétisation, droits de l’homme, développement culturel, préservation du patrimoine mondial (matériel et immatériel), océanographie, histoire des peuples, etc.