Kris Peeters critique Puigdemont: «Quand on appelle à l’indépendance, on reste près de son peuple»

© Sylvain Piraux | Le Soir
© Sylvain Piraux | Le Soir

Le vice-premier ministre CD&V ne voit pas d’un très bon oeil la présence du leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont à Bruxelles. «Je ne veux préjuger de rien. Mais quand on appelle à l’indépendance, il vaut mieux rester près de son peuple», a-t-il estimé sur Radio 1 (VRT).

Carles Puigdemont est, semble-t-il, arrivé lundi en Belgique où il a eu un entretien avec un avocat spécialisé dans le droit d’asile, Paul Bekaert. En Espagne, il risque une peine de 30 ans de prison pour rébellion, détournement de fonds publics et sédition. Une déclaration de sa part est attendue vers 12h30, selon certaines sources. Kris Peeters attend également le contenu de cette déclaration avant de se prononcer plus avant. «Nous devons attendre sa communication et garder la tête froide. Les prochaines heures et jours apporteront leurs éclaircissements», a-t-il dit.