Votre week-end en 20 clics

VENDREDI

Nevrland

Electro – Botanique (Saint-Josse-ten-Noode)

Le finissage de l’expo de la photographe Lara Gasparotto est l’occasion – qui sait – de découvrir une autre facette de la scène électro belge. Nevrland est un duo dans lequel on retrouve Ssaliva, François Boulanger dans la vraie vie. Une performance faite de basses et d’émotion, ça vous dit ?

Julie Jaroszewski & Roby Lakatos

Jazz/musiques du monde – Ferme du Biéreau (Louvain-la-Neuve)

Elle est comédienne mais aussi chanteuse et a notamment été accompagnée au piano par Charles Loos. Lui est Hongrois, Tzigane et violoniste. Julie Jaroszewski et Roby Lakatos ont travaillé sur un répertoire orienté musiques du monde, tango, flamenco, et standards jazz.

Die Schöpfung

Musique classique – Salle philharmonique (Liège)

En parfait Viennois, Christian Arming aborde un des grands oratorios symphoniques de Josef Haydn, réconciliation de la tradition religieuse autrichienne et de l’esprit des Lumières. A côté de l’Orchestre philharmonique royal de Liège et d’un solide trio soliste, il retrouve le Chœur de Chambre de Namur, grand spécialiste de l’interprétation historiquement informée de cette musique.

Quatuor Terpsycordes

Musique classique – Palais des Beaux-Arts (Charleroi)

Cela fait vingt ans que ce quatuor suisse donne des concerts pas comme les autres. Au programme, des pages latinos de Ginastera et Piazzolla et le quatuor de Debussy, le tube annoncé de l’année 2018.

VENDREDI et SAMEDI

La sélection night-club du week-end

A Bruxelles, Marchienne-au-Pont, Mons…

L’herbe de l’oubli

Théâtre – Théâtre de Poche (Bruxelles) jusqu’au 3 février

Tchernobyl en russe se traduit par « absinthe » en français, comme cette boisson qui a la réputation de rendre aveugle. Que veut-on voir aujourd’hui de ce drame largement oublié, et de nos choix nucléaires ? Avec ses marionnettes, cette pièce ouvre grand nos yeux.

Brussels Jazz Festival

Flagey (Ixelles) jusqu’au 20 janvier

Un fameux festival pour se remettre de la nostalgie des fêtes. Avec des pointures comme Tony Allen dans un hommage à Art Blakey (c’est complet) et Jasper Høiby, le contrebassiste de Phronesis, avec de jeunes talents londoniens (vendredi) ; Soweto Kinch, le sax et rappeur britannique, Portico Quartet et Binker & Moses (samedi). Par ailleurs, Heleen Van Haegenborgh et Christian Mendoza jouent du piano à quatre mains, entre jazz et classique (vendredi à 12h30). Et des DJ night, des expos et des films.

Lire aussi Notre dossier

River Jazz Festival

Marni (Ixelles), Espace Senghor (Etterbeek) et Jazz Station (Saint-Josse-ten-Noode) jusqu’au 27 janvier

L’autre festival du sud de Bruxelles. Il vous faudra parfois choisir entre le programme du précédent ou celui-ci. Qui est tout aussi performant mais, sans doute, avec moins de stars internationales. Pourtant, le festival s’ouvre avec l’accordéoniste Richard Galliano en solo (vendredi). Ensuite, ce sera Tcha Limberger Trio (samedi à 16h00, pour les kids) et Kummert/Samb/Van Hultern alias SYM avec leur jazz énergique et libertaire (samedi à 18h00). Plus des expos et du cinéma.

Lire aussi Notre dossier

Lorenzo Di Maio Group

Jazz – Vendredi à la Salle du Lys (Comines), samedi à L’An Vert (Liège)

La musique ressemble au titre de l’excellent album du guitariste belge, Black Rainbow . Elle est à la fois noire et arc-en-ciel. L’ambiance générale est plutôt mélancolique, mais elle est traversée de fulgurances qui la mènent du côté lumineux de la musique. Il y a un son juste et évident, sans afféterie, sans surcharge.

De VENDREDI à DIMANCHE

Nos visites des expos qui se terminent ce week-end

Edition numérique des abonnés

Toute dernière occasion pour profiter des expos *** Mario Ramos (photo) à Auderghem, « Ancestors & Rituals » à Bruxelles (Bozar), « De Spinario. Le tireur d’épine » à Knokke et « Performance ! » à Lille.

Les sorties cinéma de la semaine

3 Billboards (Les panneaux de la vengeance) , un petit bijou appelé à devenir un classique, La belle et la meute , un film choc et engagé, et Laissez bronzer les cadavres , un pur plaisir de cinéma à vivre avec ses tripes.

Les forêts natales

Exposition – Musée du Quai Branly (Paris) jusqu’au 21 janvier

Edition numérique des abonnés

Dans la pénombre, les visages sculptés dans le bois semblent surgir du néant. Où que l’on se tourne, on se sent cerné par les regards mystérieux de ces masques magnifiquement mis en valeur dans une succession de vitrines. Effet troublant garanti puisque même là, dans leur petite vitrine, on les voit littéralement transpirer. Et on se laisse embarquer pour un passionnant voyage à travers le temps, l’espace, les formes et les cultures.

Salon de l’auto

Brussels Expo (Laeken) jusqu’au 21 janvier

Sur plus de 100.000m², les plus grandes marques autos & motos présentent l’essentiel de leurs gammes. Et cette année, les personnes moins sensibles au secteur pourront également découvrir des animations amusantes et originales, des shows moto acrobatiques, etc.

SAMEDI

L’art du café indonésien

Mont des Arts (Bruxelles) à 11h00

L’Indonésie a la chance d’être le pays d’origine d’une immense gamme de cafés. Le voyage à travers sa palette de goûts vous mènera de Sumatra à Java, de Bali, Sulawesi et Florès jusqu’au fin fond de la Papouasie.

Système 2

Théâtre jeune public – La Montagne Magique (Bruxelles) à 15h00

Avec un humour basique mais ravageur, Les Pieds dans le Vent installent Valérie Joyeux et Vincent Raoult derrière un tapis roulant qui fait défiler des œufs à la chaîne quand surgit un œuf étrange, à la couleur orange plus que suspecte, clin d’œil involontaire au Fipronil. Au fil de courses-poursuites rocambolesques, les deux techniciens en agroalimentaire vont plonger dans un univers luxuriant et libre, loin de leur quotidien psychorigide. Dès 3 ans.

Violence Conjugale

Pop-rock – KulturA (Liège)

Ces deux-là partagent, dixit leur biographe officiel, une même passion pour Bowie, le réalisateur Kenneth Anger ( Scorpio rising ), Philip K. Dick, Lovecraft, l’esprit de la Factory de Warhol, les formats pop acoquinés avec la froideur des synthés (la cold wave et le Korg, quoi). On a connu des influences plus douteuses !

Bach, Bauer

Musique classique – Bozar (Bruxelles)

Christof Spering et son Neue Orchester accompagnent Thomas Bauer, un des plus purs interprètes de ce répertoire de la jeune génération, dans un programme centré sur des cantates de Bach.

De SAMEDI à LUNDI

Batireno

Namur Expo jusqu’au 21 janvier

150 professionnels vous fourniront conseils et informations pour bâtir, rénover et aménager vos extérieurs. Workshops et démonstrations.

DIMANCHE

Senyawa feat. Patshiva Cie

Musique du monde – Ancienne Belgique (Bruxelles)

Imaginez un duo noise/punk issu de… Java. Un chœur bruxellois de 25 voix féminines emmené notamment par une chorégraphe franco-malienne. Et une création proposée par l’ensemble, dans le cadre d’Europalia Indonésie. Télescopage d’avant-garde et de traditions garanti, dans ce spectacle parmi les plus originaux du moment !

Djangofolllies

Jazz – Divers lieux jusqu’au 31 janvier

Hommage à Django Reinhardt et à sa musique dans 25 lieux de Belgique. A épingler ce dimanche : Samson Schmitt aux Riches-Claires (Bruxelles) avec les Jazzy Strings d’Alexandre Cavalière ; le saxophoniste Nathan Daems, le guitariste Tcha Limberger et le violoniste Csikos Vilmos au Palace (La Louvière).

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous