«Pays de merde»: les pays visés réagissent aux propos de Donald Trump

© Yuri Gripas
© Yuri Gripas

Le gouvernement haïtien juge inacceptable les propos dénigrant Haïti prêtés à Donald Trump, les jugeant simplistes et racistes, dans un communiqué publié vendredi, jour anniversaire du séisme qui a fait 200.000 morts dans le pays en 2010.

« Le gouvernement haïtien condamne avec la plus grande fermeté ces propos odieux et abjects qui, s’ils étaient avérés, seraient, à tous égards, inacceptables car ils reflèteraient une vision simpliste et raciste totalement erronée », écrit le gouvernement. Le président américain a affirmé sur Twitter n’avoir « jamais dit de mal des Haïtiens ».

L’Union Africaine et le Botswana condamnent

L’Union africaine (UA) a condamné vendredi les remarques « blessantes » et « dérangeantes » du président américain Donald Trump à l’encontre de plusieurs nations africaines et de Haïti, qu’il a qualifié la veille de « pays de merde » dans des propos rapportés par des médias. « Ce n’est selon moi pas seulement blessant pour les gens d’origine africaine aux États-Unis, mais aussi pour les citoyens africains », a déclaré à l’AFP Ebba Kalondo, porte-parole du président de la Commission de l’UA.

Le Botswana, quant à lui, a annoncé vendredi avoir convoqué l’ambassadeur des Etats-Unis pour lui faire part « de son mécontentement » au sujet des propos attribués au président américain Donald Trump qualifiant de « pays de merde » plusieurs nations africaines et Haïti.

« Nous considérons que les propos de l’actuel président américain sont hautement irresponsables, répréhensibles et racistes », a estimé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

L’ONU a elle aussi réagi et juge les propos de Donald Trump « choquants et racistes ».

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous