Week-end sans alcool au volant: de nombreux contrôles sont prévus

Edition numérique des abonnés

La police fédérale de la route, les 128 zones de police locale, les Régions et Vias vont mener une vaste opération de contrôles routiers jusqu’à ce lundi 6 heures du matin à l’occasion du « week-end sans alcool au volant ».

L’an dernier, l’édition hivernale de ce « week-end sans alcool au volant » avait mené au contrôle de 16.122 conducteurs, indique la police fédérale de la route jeudi. En Belgique, un accident corporel sur huit est dû à l’alcool.

Les amendes et sanctions appliquées

Les sanctions appliquées dépendent de la quantité d’alcool dans le sang. De 0,5 à 0,8 %, l’amende est de 137,50 euros, et l’automobiliste ne sera plus autorisé à conduire pendant les trois heures qui suivent. Entre 0,5 % et 1,2 %, l’automobiliste devra payer une amende de 400 euros et se verra privé de son permis de conduire si la police estime qu’il représente un danger. Dans tous les cas, il n’aura plus le droit de conduire pendant 6h.

Enfin, à partir d’une alcoolémie de 1,5 ‰, le conducteur doit obligatoirement comparaître devant le Tribunal. Si la concentration d’alcool dans son sang est supérieure à 1,6 ‰, son permis de conduire est retiré pendant au moins 15 jours et il peut subir une déchéance du droit de conduire pendant 1 mois à 5 ans.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous