Décès de Gilbert Durand, résistant et anthropologue de l’imaginaire

Rédaction en ligne

Gilbert Durand, ancien résistant du Vercors, directeur du Centre de recherche sur l’imaginaire et spécialiste de la mythologie, est décédé vendredi à l’âge de 91 ans, a annoncé lundi sa famille dans le carnet du Figaro. Né le 1er mai 1921 à Chambéry, Gilbert Durand avait rejoint la Résistance dès la fin de l’année 1940 et avait ensuite participé activement aux maquis du Vercors. Agrégé de philosophie et docteur ès lettres, Gilbert Durand fut professeur de philosophie, puis de sociologie et d’anthropologie à Grenoble II. Disciple de Gaston Bachelard, il avait co-fondé en 1966 le Centre de recherche sur l’imaginaire et dirigé cette structure autour de laquelle travaillèrent une soixantaine de laboratoires du monde entier. Gilbert Durand était l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, dont « Les structures anthropologiques de l’imaginaire’ (PUF, 1960), « L’imagination symbolique » (PUF, 1964), « La foi du cordonnier » (Denoël, 1984), ou « Les mythes fondateurs de la franc-maçonnerie » (Dervy, 2002). En 2000, il avait reçu le titre de « Juste parmi les nations », la plus haute distinction décernée par Israël à ceux qui ont sauvé au péril de leur vie des juifs pendant la guerre. En 2007, le grand résistant Raymond Aubrac lui avait remis la cravate de commandeur de la Légion d’honneur pour ses actions dans la Résistance. Gilbert Durand était également titulaire de la médaille de la Résistance avec rosette, de la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes et commandeur des Palmes académiques.

Osez la rencontre !