Reynders : « La Belgique n’a rien fait pour attirer de riches Français »

Patricia Labar

François Hollande souhaite revoir les conventions fiscales avec la Belgique en raison notamment de l’exil fiscal de Gérard Depardieu. « Regardez plutôt du côté de votre taxe », réplique Didier Reynders.

  • Didier Reynders. Belga
    Didier Reynders. Belga

Après Jean-Marc Ayrault qui a qualifié l’attitude de Gérard Depardieu de « minable », plusieurs ministres français sont montés au créneau ce week-end. « Depardieu aurait dû s’en tenir au cinéma muet », a même lâché la ministre de la Culture, Aurélie Filipetti. Quant à l'acteur français, il estime qu'il a été « injurié » et s’est renseigné pour obtenir la nationalité belge.

Vendredi dernier, le président français François Hollande a même prôné une renégociation des conventions fiscales avec la Belgique. Ce qui n’est pas tout à fait au goût du ministre Didier Reynders, qui est actuellement en visite dans les États du Golfe.

« La Belgique n’a pris aucune mesure pour attirer les Français »

Interrogé par RTL, le ministre des Affaires étrangères (et aussi ex-ministre des Finances), Didier Reynders a conseillé à la France de regarder les faits et de voir pour quelles raisons les Français décident de quitter leur pays et même si ce sont pour des raisons fiscales.

Didier Reynders a rappelé avec vigueur que la Belgique n’a pris aucune mesure pour attirer les riches citoyens français.

« On me dit qu'en Belgique on ne taxe pas les plus values, oui depuis l’indépendance de la Belgique en 1830, il n’y a pas non plus d’impôts sur la fortune depuis l’indépendance du pays », a insisté Didier Reynders.

« Regardez plutôt du côté de votre taxe »

C’est du côté de la France qu’il faut regarder, quelles sont les mesures qui entraînent ces mouvements, a rappelé le ministre belge.

« J’entends dire aussi qu’on souhaiterait une harmonisation fiscale européenne, c’est François Hollande qui veut ça mais ça ne veut pas dire que tous les pays européens vont s’aligner sur les décisions prises à Paris », a dit M. Reynders.

« Regarder plus tôt du côté de votre taxe et de votre taux d’imposition à 75 % que notre régime fiscal à nous . On a aucune critique sur ça mais il ne faut pas demander qu’automatiquement les pays voisins appliquent le même système fiscal qu’en France. Ce qu’on aimerait chez nous alors c’est qu’il y ait une harmonisation générale », a expliqué le ministre des Affaires étrangères à la radio française RTL.

Et d’évoquer la taxe sur la bière : « Nous avons appris ces derniers temps le fait que la France allait augmenter la taxation sur la bière et considérer que le vin protégeait la santé. Tout cela ce sont des décisions autonomes prises par la Républicaine française que nous respectons. Ce que nous ne comprenons pas c’est cette façon de trouver un bouc émissaire. Donc voilà un pays voisin où les Français vont se réfugier. Il n’y a aucune mesure prise en Belgique pour attirer un citoyen français mais il y a eu une évolution du système fiscal français »

« C’est aux Français de faire l’analyse » a conclu Didier Reynders.

Il est vrai que le libéral Didier Reynders avait soutenu en son temps Nicolas Sarkozy.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

70. jean de Seraing dit le 20/12/2012, 10:46

noeldevos, vous n'êtes pas sérieux, chez moi ici à Seraing il y a 1 logement sur 5 qui est social, et je n'ai pas encore vu de voyage organisé vers la France avec tout des pauvres dedans, vous nous faites le complexe du français qui donne des leçon à la terre entière et qui ne nettoie pas son trottoir, je pense bien que si vous en avez des pauvres de chez nous ce n'est pas pour la situation socialement mieux reconnue en France mais plutôt pour votre climat dans le sud qui est moins dur que le nôtre dans le nord, cela coûte beaucoup moins pour ce chauffer qu'ici où les pauvres pour certains se chauffent encore au charbon !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
69. jean de Seraing dit le 20/12/2012, 10:40

E.Darville, désolé mais il suffit d'aller voir aux sorties des entreprises la taille des voitures de nos pauvres petits ouvriers, j'en connais 2 ici qui ont Bmw série 5 et Audi svp avec les agencements et agrandissements de leur maison et en plus il vont en vacances, en France j'ai vu des ouvriers qui dormaient dans leurs voitures car il ne trouvaient pas de loyers à leurs niveaux, c'est vrai qu'ils sont un tout petit peu moins taxés sur le travail mais bon dieu que tout est cher en France !!! Quand vous comparez, il faut tout regarder, pas juste le salaire poche car pour ce que l'on fait avec 100 euro ici en Belgique, il en faut au moins 150 en France, et pour acheter son appartement c'est 100 pour 350 ! Ca c'est aussi la France !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
68. noeldevos dit le 18/12/2012, 09:39

Si la Belgique ne fait rien pour attirer les français riche, elle fait aussi peu pour garder ses pauvres Bonjour, Travaillant dans le secteur social et dans le sud de la France, je veux vous dire, Monsieur le ministre que les citoyens Belges en situation de précarité sont de plus en plus nombreux à venir en France ou il existe encore des services publics et d'intéret général qui ne posent ni la condition de couleur, ni d'origine pour soigner et proposer un minimum vital aux familles en difficultés, un accompagnement social et professionnel et tant de choses que le peuple de France a acquis et voté. Plutôt que de refermer la porte derrière soi et tirer vers le bas pour restreindre les lois sociales nous devons les préserver et les défendre. Et bienvenus aux Belges précaires et d'autres origines. Depardieu qui a largement profité des lois sociales ou relatives au statut d'intermittent du spectacle,été à l'école de la république gratuitement... vous n'en aurez jamais assez de vos richesses, peut-être vous en manque juste une seule, celle du coeur et de la raison.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 7
67. E.Darville dit le 18/12/2012, 00:26

(46)Outre quiévrain. Sur ce point,je vous suis complètement : le barême de l'impôt sur le revenu est nettement plus intéressant en France (on peut y ajouter le quotient familial et quelques autres dispositions...).Toutefois les cotisations sociales y sont plus lourdes, ce qui expliquent les mutations des salariés français :soumis aux cotisations sociales en Belgique et être imposés fiscalement en France ...Ces remarques valent pour la majorité des redevables de l'impôt sur le revenu.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 2
66. E.Darville dit le 18/12/2012, 00:14

Au contraire des affirmations de monsieur Reynders, la plupart des salariés y compris les revenus moyens, intermédiaires et supérieurs, auraient intérêt à être taxé en France...C'est la Belgique qui est un "enfer fiscal " pour ces catégories de contribuables. La Belgique n'a jamais imposé la fortune, une évidence... Rappelons qu'il a fallu une crise politique majeure en ...1919 pour qu'un gouvernement Delacroix établisse l'impôt sur le revenu accord seulement obtenu en 1920 par le second gouvernement du dit premier ministre malgré l'opposition des libéraux qui refusaient de donner au pays les moyens de sa reconstruction et d'une refondation sociale indispensable... après l'épreuve et les destructions de la guerre.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 7 non 2
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !