«L’enquête du CGRA est inadéquate», estime la Ligue des droits de l’Homme

© Belga
© Belga

La Ligue des droits de l’Homme réagit officiellement à la publication de l’enquête du CGRA sur les rapatriements de Soudanais vers leur pays d’origine. Elle avait, dans un premier temps, annoncé son intention de demander au Rapporteur spécial des Nation unies d’enquêter. Elle a envoyé une lettre pour attirer son «  attention sur le traitement de ressortissants soudanais présents en Belgique et qui font l’objet de violations graves de leurs droits fondamentaux  ».

«  Nous estimons que l’Etat belge enfreint la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, notamment en ses articles 3 et 12  », poursuit la LDH.

« Une enquête indépendante et impartiale doit être diligentée »

La Ligue des droits de l’Homme remet en question la qualité de l’enquête du CGRA, qu’elle juge «  inadéquate  ». «  Nous estimons qu’une enquête indépendante et impartiale doit être diligentée par vos services au plus tôt et qu’injonction devrait être donnée aux autorités belges de mettre un terme à toute collaboration avec les autorités soudanaises dans l’attente du résultat de cette enquête  », poursuit-elle.

L’organisation «  sollicite l’intervention la plus rapide et la plus ferme possible  » du Rapporteur spécial des Nations unies. «  Il nous semble que votre institution est plus à même que les autorités belges de réaliser une enquête, en ce que vous avez à la fois les compétences requises, la connaissance de la problématique, les moyens juridiques et pratiques requis et l’indépendance indispensables à ce type d’enquête  », conclut-elle.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous