Sophie Lecron: «On espère 5 conseillers PTB à Liège»

La chef de file du PTB ne veut pas à ce stade envisager à une coalition. Mais exclut le MR.
La chef de file du PTB ne veut pas à ce stade envisager à une coalition. Mais exclut le MR. - M. Tonneau.

La cheffe de groupe liégeoise du PTB, Sophie Lecron, est beaucoup sur le terrain depuis quelques mois.

Vous faites remplir des enquêtes. De quoi s’agit-il exactement ?

Notre but est de faire de la politique pour les gens avec les gens, donc nous demandons aux citoyens que l’on croise dans les quartiers leurs priorités, leurs revendications dans leur ville. Ça nous permet de voir les sujets qui ressortent le plus et d’élaborer aussi notre programme même s’il est déjà constitué dans les grandes lignes.

Le PTB va présenter des listes dans 10 communes de la province. Comment les avez-vous choisies ?

On veut présenter des listes là où on est déjà implanté, où il y a des membres actifs et organisés. On a des conseillers dans trois communes – Liège, Seraing, Herstal -, on aimerait élargir ça à sept autres communes. Et puis, il nous faut des gens capables de tirer une liste, en respectant nos principes, comme celui de reverser les revenus liés au mandat au parti.

Le PTB grimpe dans différents sondages. Certains évoquent même les 25 % à Liège. Votre analyse ?

On nous voit beaucoup sur le terrain. Ce qu’on fait maintenant avec les enquêtes n’est pas nouveau, on essaie d’être présent dans les quartiers toute l’année, surtout lors de luttes sociales, comme les licenciements chez Carrefour. On sent un changement depuis 2012, on est partout, dans plein de communes, comme à Aywaille et Visé, des communes à majorité libérale.

Les listes sont-elles déjà composées?

On est toujours en phase de discussions internes, on a tous nos affinités, mais le but est le même pour nous tous. A Liège, on veut désormais plus que deux conseillers. 4 ou 5, ce serait bien mais certains sondages en évoquent plus. Et puis 2018, c’est aussi le tremplin vers 2019.

Envisagez-vous une coalition avec d’autres partis ?

On n’est pas contre une coalition, mais la véritable question est « avec qui ? ». Avec le MR, c’est sûr que c’est non, ça n’aurait pas de sens. Avec Ecolo, c’est vrai qu’on a des terrains d’entente mais il y a aussi des sujets sur lesquels on ne s’aligne pas. S’il y a des forces de gauche qui montent, on pourrait porter ensemble un programme, insufflé par les citoyens. Mais pour le moment, la coalition n’est pas une priorité. On attend le 14 octobre.

Et puis, il y a le PS aussi….

Le PS de Demeyer, oui… or quand on prend l’affaire Publifin, on sait que les gens sont dégoûtés, Jean-Claude Marcourt est encore trop nébuleux, il n’a pas pris de position claire, Stéphane Moreau est toujours en place. On ne veut pas aller à la majorité avec ces gens-là, on ne veut pas mentir aux citoyens.

Mais Publifin a désormais une nouvelle présidente, c’est un pas vers le changement ?

C’est symbolique, mais ça ne remet pas en question le système actuel qui aligne le public sur le privé. Je ne connais pas la nouvelle présidente, j’attends de voir ce qu’elle va dire. Mais elle n’a pas forcément besoin de se plonger dans les dossiers pour se positionner et affirmer que ce qu’il s’est passé est scandaleux, remettre en question le fonctionnement de Publifin. Ne pas se positionner, c’est se positionner. Nous, au PTB, on demande la publication des mandats publics et privés des mandataires et le montant de leur salaire.

Quelles seront les priorités après 2018 ?

Le logement, évidemment. On n’en parle jamais au conseil communal, à part les quelques fois où nous amenons le sujet et lors du vote du budget. Pourtant, le logement est dans le top 3 des revendications citoyennes. On parlera aussi de l’emploi, de l’enseignement, aujourd’hui, il y a des classes de 35 élèves. Les institutrices sont débordées alors que d’autres attendent une place. Mais aussi l’environnement, la préservation de nos espaces verts, la problématique de la taxation des citoyens pour renflouer les caisses…

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous