JO 2018: Thierry Langer se dit «fier de pouvoir représenter la Belgique et les cantons de l’Est»

Edition numérique des abonnés

Langer est en Corée du Sud depuis le 1er février. «  Au cours des deux dernières semaines, j’ai pu suivre un certain nombre de bonnes séances d’entraînement sur la piste des compétitions olympiques. La première semaine de manière plus intensive, les derniers jours j’ai peaufiné. Je me sens prêt pour la course. Les jambes se sentent bien, ça peut commencer. J’espère seulement que le vent va se calmer, car il est énervant  », a confié Langer, 26 ans.

Thierry Langer est le premier athlète des Cantons de l’Est à prendre part aux Jeux d’hiver. «  Pour un athlète, cela signifie beaucoup de pouvoir participer aux Jeux Olympiques. Il n’y a rien de mieux. Je suis fier de défendre les couleurs belges, mais aussi de représenter les Cantons de l’Est. J’ai reçu beaucoup de messages agréables de ma région. Ils sont très heureux qu’il y ait quelqu’un de la région aux Jeux. Nous sommes patriotes.  »

En plus du ski de fond, Langer pratique également le biathlon. Dans cette discipline dans laquelle il est plus expérimenté, le germanophone n’a pas réussi à se qualifier pour les JO. « Il n’y a pas beaucoup de différence entre les deux sports, que ce soit en termes de technique ou de distance  », souligne Langer. «  Je suis détendu avant la course. Vendredi, je me sentirai peut-être un peu nerveux, mais cela va bien maintenant. La forme est présente, j’ai confiance en elle. »

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous