Jan Jambon sur ses critiques envers Sven Mary: «C’est mon avis en tant que citoyen»

© Photo News
© Photo News

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, est l’objet de vives critiques depuis ses récentes déclarations sur la plaidoirie de Sven Mary, qui a demandé l’acquittement de Salah Abdeslam à cause d’un vice de procédure.

Lors d’une conférence donnée à la KU Leuven, et relayée dans les colonnes du Tijd, le ministre de l’Intérieur a tenu à clarifier ses propos. «  Apparemment, quand on fait un commentaire sur un procès en étant ministre, on menace la séparation des pouvoirs. C’est la dernière chose que je voudrais faire  », réagit-il.

Surtout, Jan Jambon estime qu’il peut «  avoir un avis  ». «  On ne peut pas plaider l’acquittement sur base d’une faute de procédure qui consiste en la rédaction dans la mauvaise langue d’un petit papier dans un gros dossier. La loi doit être respectée, mais si le vice de procédure ne change rien à l’essence du dossier, alors il faut simplement rectifier l’erreur. C’est mon avis en tant que citoyen  », a-t-il argumenté.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous