Remplacement des F-16: les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont remis leur «meilleure offre finale»

Edition numérique des abonnés

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont remis mercredi matin au ministère belge de la Défense leur «  meilleure offre finale  » (en jargon « Best and Final Offers », BoFA), leurs propositions chiffrées définitives pour le remplacement des F-16 vieillissants de la composante Air de l’armée, a-t-on appris de sources britannique et américaine.

F-35 ou Typhoon Eurofighter ?

Ces offres, pour un marché initial de 3,6 milliards d’euros environ (mais d’un montant estimé à quinze milliards d’euros sur la durée de vie d’une quarantaine d’années prévue du nouvel avion de combat), ont été remises à la cellule ACCaP ( » Air Combat Capability Program »), chargée de piloter ce programme au sein de l’état-major de la Défense.

«  Dès 9h par le gouvernement britannique, par le wing commander Paul Carrier de la Royal Air Force et par James Cooper du groupe britannique de défense BAE Systems  », selon cette entreprise.

Pour les Etats-Unis, l’offre a été remise plus tard dans la matinée par des représentants de l’US Air Aforce (USAF), du F-35 Joint Program Office (JPO, le bureau du Pentagone qui chapeaute le programme de l’avion de combat F-35 Lightning II), de la Defense Security Coopération Agency (DSCA), de l’ambassade des Etats-Unis, ainsi que des sociétés Lockheed Martin et Pratt & Whitney, selon l’ambassade.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous