Jawad Bendaoud, le «logeur de Daesh», est relaxé

© AFP
© AFP

Jawad Bendaoud, le « logeur de Daesh », a été relaxé des faits de recel de malfaiteurs terroristes. «  Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes  », a justifié la présidente du tribunal. Jawad Bendaoud doit cependant encore purger quelques semaines de prison pour une autre peine.

Youssef Aït Boulahcen a été reconnu coupable de non-dénonciation de crime terroriste et condamné à 4 ans de prison. Mohamed Soumah est, quant à lui, condamné à cinq ans de prison.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous