JO 2018: l’équipe jamaïquainne de bobsleigh féminin sans coach et sans bob à une semaine de leur épreuve

©Photonews
©Photonews

Sandra Kiriasis avait été rétrogradée de son poste de coach à simple analyste de performance. Problème : c’est elle qui fournissait le bob. Les Jamaïquains doivent entamer leurs entraînements officiels dans trois jours et l’épreuve est au programme mardi prochain, avec notamment deux équipages belges.

Sandra Kiriasis est l’une des bobeuses les plus médaillées de l’histoire. Elle a remporté l’argent en 2002 à Salt Lake City avant de devenir championne olympique 4 ans plus tard à Turin (avec Anja Schneiderheinze). L’Allemande a aussi remporté 13 médailles aux championnats du monde, dont 3 en or.

Trente ans après l’inscription d’un bob chez les messieurs (à Calgary en 1988), dont l’histoire avait inspiré le film « Cool Runnings » (1993), la Jamaïque a engagé un équipage chez les dames cette fois à Pyeongchang, avec Jazmine Fenlator-Victorian et l’ancienne sprinteuse Carrie Russell, ainsi qu’Audra Segree.

Le COIB, le Comité olympique et interfédéral belge, a sélectionné An Vannieuwenhuyse et Elfje Willemsen, comme pilotes, Sara Aerts et Sophie Vercruyssen comme freineuses, ainsi que Shana Vanhaen comme réserviste, pour défendre les couleurs belges.