Etats-Unis: une enquête ouverte concernant le conseiller de Trump accusé de violences conjugales

rob

Une commission parlementaire américaine a ouvert une enquête sur le contrôle de sécurité subi à l’embauche du secrétaire du personnel de la Maison Blanche, accusé de violences conjugales.

Habilitation provisoire

Rob Porter, contraint de démissionner de son poste la semaine dernière, a travaillé aux côtés de Donald Trump pendant plus d’un an, sans avoir obtenu une habilitation de sécurité complète. Il bénéficiait seulement d’une habilitation provisoire.

«La commission se penche sur les politiques et les procédures par lesquelles les habilitations de sécurité provisoires sont examinées et attribuées par l’exécutif et dans quelle mesure l’habilitation de sécurité délivrée à (Rob) Porter correspondait à ces politiques», a écrit le président de la commission, Trey Gowdy, dans une lettre adressée au secrétaire de la Maison Blanche John Kelly.