Fusillade à Anderlecht: un homme sous mandat d’arrêt et inculpé de tentative de meurtre

© Belga. Image d’illustration.
© Belga. Image d’illustration.

L’homme âgé de 24 ans placé mardi sous mandat d’arrêt dans le cadre de la fusillade qui s’est produite vendredi dernier dans la salle de fête Birmingham Palace à Anderlecht, a été inculpé de tentative de meurtre. Il s’était rendu lundi à la police pour y faire état de son implication dans la fusillade, indique mercredi le parquet de Bruxelles.

La scène s’est déroulée vendredi soir rue de Birmingham à Anderlecht, lors d’une fête donnée à l’occasion du dixième anniversaire de l’indépendance du Kosovo. Selon les premiers éléments de l’enquête, les coups de feu n’ont toutefois pas de motif politique ou nationaliste. Trois personnes ont été blessées mais leur vie n’est pas en danger.

Une dispute qui dégénère ?

Selon le parquet de Bruxelles, le contexte de la fusillade pourrait s’inscrire dans le cadre d’une dispute qui a dégénéré entre des participants de la fête mais sa cause reste encore à établir.

Un homme s’était présenté lundi à la police et avait déclaré être l’auteur des tirs. Selon le quotidien la Dernière Heure, il aurait déclaré que la fusillade s’était produite lors d’une dispute entre deux groupes de participants à la fête. Il aurait tiré dans les jambes de ses adversaires car ces derniers étaient armés de coups de poing américains.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous