Bruxelles: une application pour consulter l’état de la qualité de l’air

L’enjeu : conscientiser le public, mais aussi l’inciter à modifier ses comportements en cas de dégradation de la qualité de l’air.
L’enjeu : conscientiser le public, mais aussi l’inciter à modifier ses comportements en cas de dégradation de la qualité de l’air. - Photo News.

Pour la première fois depuis le début de l’année, le seuil d’information en matière de pollution aux particules fines a été dépassé, ce mercredi. Et ce dans les trois Régions du pays. Les conditions de dispersion des polluants resteront défavorables jusqu’à jeudi soir au moins.

Depuis peu, une application pour smartphone « Brussels Air » est disponible sur l’App Store et sur Google Play. On peut y suivre en temps réel les résultats des mesures réalisées par les différentes stations installées sur le territoire de la Région pour les principaux polluants – ozone, particules fines et très fines, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, monoxyde de carbone.

On y retrouve également le « pollumètre » régional – un indice composite calculé à partir des différentes mesures – de même que l’évolution de la qualité de l’air au cours des sept derniers jours.

> Toutes nos informations sur l’application et la façon de lutter contre le pic de pollution sont à lire sur Le Soir+