Eline Berings se sent prête avant de débuter ses cinquièmes Mondiaux

@News
@News

L’Arena de Birmingham évoque de bons souvenirs à Berings : c’est dans cette salle que l’athlète du RC Gent, 31 ans, a disputé sa première finale dans une compétition internationale en seniors, l’Euro 2007. Elle s’était classée 8e. « C’était ma première compétition internationale en salle (elle avait pris part à l’Euro outdoor l’année précédente, ndlr) et j’avais atteint la finale. J’entrais par la grande porte. J’ai un peu loupé ma finale, mais j’étais jeune », sourit-elle. « Même si ce sont de bons souvenirs, je ne repense pas trop au passé, j’essaye de vivre chaque compétition comme une nouvelle aventure. »

La hurdleuse dispose du 14e chrono d’entrée, 8.05, réussi à Gand le 10 février. Ce qui lui ouvre certaines perspectives. « Le niveau est très élevé, nous sommes à un championnat du monde. Une finale sera difficile. Mais entre le top-6 et le top-14 de la saison, c’est très serré. Mon objectif, c’est une place dans le top-12. » Ce qui voudrait dire qu’elle aurait atteint les demi-finales, ce qu’elle a réussi lors de ses quatre participations précédentes à un championnat du monde indoor. En 2012, à Istanbul, elle avait même atteint la finale, terminée en 5e position.

« J’ai couru de manière très constante cette année. La dernière préparation, aujourd’hui, s’est parfaitement déroulée. J’ai la fraicheur nécessaire et je me sens forte. Et dans un grand championnat, tout le monde part de zéro… », conclut Eline Berings.

Les séries sont prévues vendredi après-midi. Alors que les demi-finales et les finales ont lieu samedi.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous