Les attaques de Ouagadougou revendiquées par le groupe djihadiste GSIM

© AFP
© AFP

Le Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM) a revendiqué les attaques de vendredi à Ouagadougou, affirmant avoir agi en représailles à une opération française au Mali, dans un message parvenu samedi à l’agence privée mauritanienne « Al Akhbar ».

Le groupe dirigé par le Touareg malien Iyad Ag Ghaly a mené ces attaques contre l’état-major des forces armées du Burkina Faso et l’ambassade de France à Ouagadougou, qui ont fait 8 morts parmi les militaires, «  en réponse à la mort de plusieurs de ses dirigeants dans un raid de l’armée française dans le nord du Mali il y a deux semaines », selon cette source.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous