« Le Roi ne peut pas s’exprimer comme un homme politique »

Patricia Labar
| mis à jour

Pour le politologue flamand Carl Devos, le Roi doit rester au-dessus de la mêlée. Il est allé trop loin dans son discours de fin d’année et Elio Di Rupo aurait dû l’avertir.

  • Carl Devos est politologue à l’Université de Gand. Le Soir (Dominique Duchesnes)
    Carl Devos est politologue à l’Université de Gand. Le Soir (Dominique Duchesnes)

Le discours royal de Noël suscite de nombreuses critiques en Flandre. Albert II a, sans la nommer, pointé du doigt la N-VA et fait une comparaison excessive avec l’essor du fascisme dans les années 1930.

« En ces temps perturbés que nous vivons, soyons vigilants, et montrons-nous lucides face aux discours populistes. Ils s’efforcent toujours de trouver des boucs émissaires à la crise, qu’il s’agisse de l’étranger ou des habitants d’une autre partie de leur pays. Ces discours existent aujourd’hui dans de nombreux pays européens et aussi chez nous. La crise des années 30 et les réactions populistes de cette époque ne doivent pas être oubliées. On a vu le mal que cela fit à nos démocraties », a déclaré le roi Albert II à l’occasion du discours de Noël et du Nouvel An.

Carl Devos, politologue à l’Université de Gand, nous explique pourquoi le discours d’Albert II a été mal perçu en Flandre.

Pourquoi le discours du Roi choque en Flandre ?

« Tout le monde en Flandre a interprété le discours du Roi comme une charge comme la N-VA. Beaucoup de Flamands après les élections communales ont dit que le discours de la N-VA faisait penser aux années 30. Il y a eu beaucoup de débats publics. A ce moment là, on est arrivé à la conclusion que c’était très dangereux de comparer le discours de la N-VA à celui des années 30.

Quelques semaines après, le Roi a repris cette comparaison dans son discours. À ce moment-là, du côté flamand, ça a été interprété clairement comme une déclaration contre la N-VA.

Même les gens qui ne sont pas partisans de la N-VA ont estimé que c’était vraiment choquant que le Roi qui doit être au-dessus de la mêlée, a déclaré des choses qui sont interprétées très clairement contre un seul parti », explique Carl Devos.

Le Roi est-il allé trop loin dans son discours ?

Le politologue dit comprendre très bien que sur le plan personnel, le Roi n’aime pas la N-VA et qu’il défend notre état fédéral. « Sur le plan personnel, il n’y a aucun problème. Mais dans une telle déclaration, si importante, le Roi ne peut pas s’exprimer comme un homme politique. S’il s’explique comme un homme politique, le Roi n’est plus le Roi. Il doit être au-dessus de toute mêlée. Sa déclaration doit être très diplomatique, très modeste, sans danger politique », confie M. Devos

Di Rupo a-t-il commis une erreur en validant le discours ?

Pour rappel, le discours du Roi doit être validé par le gouvernement avant d’être prononcé.

Pour Carl Devos, le gouvernement a clairement commis une erreur.

« Le Roi est convaincu de ce qu’il dit. C’est sa conviction personnelle mais il n’est pas un homme politique. À ce moment, le Premier ministre, Elio Di Rupo aurait dû demander au Roi de reformuler son discours. Car un tel discours va provoquer un débat politique en Flandre. Le devoir et la mission d’Elio Di Rupo étaient d’empêcher le Roi de dire les choses de cette manière. »

Vos réactions

Voir toutes les réactions

168. Atahualpa dit le 27/12/2012, 03:31

@ Atahualpa. Formidable alors ! Je me demande pourquoi alors avec de telles compétences (dixit vous-même) vous restez à ce statut.... Dormez, dormez.. tout va bien :-) @ espresso... la liberté de vivre bien en faisant un mi temps, souvent sous le soleil, alors qu´il y a des dikkenek (en néerlandais dans le texte) avec un beau statut, une grosse bagnole, trés éduquées (dxit vous-même) et probablement pas très compétent - dans le sense originale du terme.... J´adore celle-ci: la traduction d´employé en néerlandais c´est ¨bediende¨ en réalitè un ¨bediende¨est quelqu´un qui est ¨servi¨ alors qu´un employé est en fait est ¨¨een gebruikte¨ hahahaha

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 5 non 3
167. Atahualpa dit le 27/12/2012, 03:28

@ Atahualpa. Formidable alors ! Je me demande pourquoi alors avec de telles compétences (dixit vous-même) vous restez à ce statut.... Dormez, dormez.. tout va bien :-) @ espresso... la liberté de vivre bien en faisant un mi temps, souvent sous le soleil, alors qu´il y a des dikkenek (en néerlandais dans le texte) avec un beau statut, une grosse bagnole, trés éduquées (dxit vous-même) et probablement pas très compétent - dans le sense originale du terme.... J´adore celle-ci: la traduction d´employé en néerlandais c´est ¨bediende¨ en réalitè un ¨bediende¨est quelqu´un qui est ¨servi¨ alors qu´un employé est en fait est ¨¨een gebruikte¨ hahahaha

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 2
166. Mundele dit le 26/12/2012, 20:44

Le drame, peu d'hommes politiques sont capables de s'exprimer comme un ROI !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 6
165. Espresso dit le 26/12/2012, 18:17

@ Atahualpa. Formidable alors ! Je me demande pourquoi alors avec de telles compétences (dixit vous-même) vous restez à ce statut.... Dormez, dormez.. tout va bien :-)

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
164. Atahualpa dit le 26/12/2012, 18:11

@espreeso.... bof, l´ouvrier moyen de nos jours c´est EN/ESP/NE (des fois Allemand et Portugais, surtout le dernier reste très difficile quand on connait le ESP et le FR).... FR seulement pour les courses à BXL, HLN seulement pour les procés etc... Peut-être que votre image de l´ouvrier est un peu datée..... comme le reste dans vos inetrventions

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 1
Voir toutes les réactions »