Dominique Leroy (Proximus) demande à l’Union belge d’annuler sa collaboration avec Damso

La CEO de Proximus, Dominique Leroy, ne se retrouve pas dans le choix de l'Union belge de football de confier au rappeur bruxellois Damso l'hymne de l'équipe nationale pour le Mondial. ©Le Soir
La CEO de Proximus, Dominique Leroy, ne se retrouve pas dans le choix de l'Union belge de football de confier au rappeur bruxellois Damso l'hymne de l'équipe nationale pour le Mondial. ©Le Soir

Au lendemain de l’appel du Conseil des femmes qui dénonçait le sexisme de Damso, la patronne de Proximus, Dominique Leroy, a exhorté l’Union belge de s’abstenir de demander à Damso l’hymne des Diables rouges pour la Coupe du monde. Elle entend plaider auprès de l'Union belge pour qu'elle revienne sur sa décision, a indiqué le ministre des Entreprises publiques Alexander De Croo à la Chambre.

Proximus est un des sponsors de l’Union belge. Mercredi, l’Union belge avait tenté d’éteindre la polémique en réitérant sa confiance à Damso.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous