Affaire Veviba: «Je ne suis pas un arnaqueur, ni un tricheur», affirme Louis Verbist, le propriétaire du groupe

Edition numérique des abonnés

Cest cruel de voir Delhaize et Colruyt décrocher après autant d’années», estime Louis Verbist, l’homme à la tête de l’entreprise qui fait l’objet d’un scandale sanitaire. «Je ne suis pas un arnaqueur ni un tricheur. Nous abattons ici les meilleures bêtes de tout le territoire pour Delhaize et Colruyt. Ils le savent, puisqu’ils viennent dans nos abattoirs sélectionner eux-mêmes les meilleurs boeufs et les estampiller», peut-on lire lundi dans les colonnes de Het Laatste Nieuws et De Morgen.

«Je livre Delhaize depuis 42 ans et Colruyt depuis 39 ans, et je n’ai jamais eu de réclamations», a réagi l’homme de 73 ans. «Je jure sur mes enfants que nous n’avons encore jamais transformé en hachis ce qui ne pouvait pas l’être. (...) Comment osent-il insinuer que je vends de la viande avariée à mes clients.» Selon Louis Verbist, la concurrence souhaite «l’anéantir afin de reprendre toute sa société ensuite».

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous