Le nouveau nom du FN, très proche de celui d’un ancien parti collaborationniste

© Photo News
© Photo News

Les opposants de Marine Le Pen ont remonté dans le temps et ont remarqué la ressemblance frappante entre le nouveau nom du Front national, « Rassemblement national », et celui d’un ancien parti collaborationniste, « Rassemblement national populaire », peut-on lire dans le Huffington Post. Fondé en 1941 par le collaborationniste Marcel Déat, le parti avait pour projet de « protéger la race », et de collaborer avec l’Allemagne nazie. Le logo du parti rappelle d’ailleurs fortement la croix gammée, utilisée comme symbole par l’Allemagne nazie.

En 1954, le terme « Rassemblement national populaire » renvoie au parti d’un certain Jean-Louis Tixier-Vignancour, candidat à la présidentielle de 1965. Son directeur de campagne n’est autre qu’un certain Jean-Marie Le Pen.

Le Front national a rencontré des problèmes après l’annonce de son nouveau nom. Igor Kurek, un souverainiste, assure l’avoir déjà déposé auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi). L’information semble erronée puisqu’en allant vérifier la base de données de l’Inpi, la marque « Rassemblement national » est liée à un certain Frédérick Brigrat, membre de L’Avant-Garde, un collectif de la droite. L’homme aurait cédé les droits de cette marque au parti d’extrême droite.

Le Front national a assuré ce lundi via un communiqué de presse qu’il pourra bien utiliser la marque : «  Les droits de la marque sont aujourd’hui détenus par un des conseils du FN  ».

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous