Les paroles de «Ma dernière lettre», la chanson de David Hallyday dédiée à son père

Edition numérique des abonnés

David Hallyday est en concert en France, une tournée prévue depuis un an. À l’occasion de son deuxième concert depuis la mort de son père Johnny le 5 décembre dernier, il a chanté une chanson dédiée à son père. Un moment privilégié avec ses fans à qui David a demandé de ne pas filmer.

Après le concert, David Hallyday s’est aussi confié au Parisien. Pas question de parler du conflit qui l’oppose avec Laeticia, la veuve de Johnny au sujet de l’héritage.

David Hallyday a simplement déclaré qu’il sentait la présence de son père à ses côtés et qu’il lui manquait terriblement.

Voici les paroles de la chanson écrite par David Hallyday pour son père. Une lettre que David imagine être écrite par son père :

« Ma dernière lettre »

Puisqu’au matin il me faudra partir

Que vais-je laisser de mon nom ?

Quels mots, quelles voies faudra-t-il retenir ?

C’est vrai j’ai joué tant de partitions

J’ai souvent rêvé que je pouvais fuir

Couper l’image et le son

La peur du vide, la peur d’en mourir

Étaient parfois plus fortes que la raison

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

C’est ma dernière lettre

Ce que je n’ai jamais dit

Il y a des lumières qui brûlent le cœur

Même si j’ai brûlé d’envie

J’aurais aimé gommer quelques erreurs

C’est vrai

Sans cacher ce que je suis

Puisque demain je ne pourrai plus rire

Loin de ce monde pour de bon

Je voudrais qu’on me donne un dernier soupir

Juste sentir les saisons

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

C’est ma dernière lettre

Ce que je n’ai jamais dit

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

D’un homme sans paraître

Ce que je n’ai jamais dit

J’aime le silence

Quand mes yeux se ferment

Je sens le calme et les cieux

Pour ne plus être l’ombre

de moi-même

Que je t’aime

Avant de faire mes adieux

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

C’est ma dernière lettre

Ce que je n’ai jamais dit

Ce que je vous laisse

C’est juste un dernier cri

D’un homme sans paraître

Ce que je n’ai jamais dit

C’est juste un dernier cri

Avant le paradis