Triple attaque en France: le gendarme qui avait remplacé une otage est décédé

Edition numérique des abonnés

Le lieutenant-colonel de gendarmerie qui s’était livré vendredi en échange de la libération d’otages lors d’attaques dans le sud-ouest de la France au nom du groupe Etat islamique est mort, a annoncé samedi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

«  Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice  », a écrit sur son compte Twitter le ministre français. «  Le cœur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la Gendarmerie de l’Aude. »

Macron lui rend hommage

Emmanuel Macron a rendu hommage samedi au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Il a déclaré que l’officier était «  tombé en héros  » lors des attaques dans l’Aude et méritait «  respect et admiration de la nation tout entière  ».

Arnaud Beltrame a fait «  preuve d’un courage et d’une abnégation exceptionnels  », a ajouté le chef de l’Etat dans un communiqué.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous