Charlie Hebdo et l’islam, vers une nouvelle polémique ?

Didier Zacharie

Ce mercredi, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo sort un hors-série sur la vie du prophète Mahomet en BD. Provocation ? Nouvelle polémique en vue ? Charlie s’en défend.

  • AFP
    AFP

Charlie Hebdo et l’islam, c’est une longue histoire tumultueuse. Alors, fallait-il remettre de l’huile sur le feu avec une BD sur la vie du prophète Mahomet ? De l’huile sur le feu ? Charlie s’en défend. Le magazine ne veut pas créer la polémique, mais au contraire, cherche à rassembler.

« À qui appartient Mahomet ? À tout le monde. Il est le prophète des musulmans, certes, mais pour d’autres il est un personnage historique ou bien une légende. On peut caricaturer Mahomet comme on caricature Jésus, Napoléon ou Zorro », explique la direction de Charlie Hebdo en quatrième de couverture du hors-série.

Reste que caricaturer le prophète est souvent pris pour une provocation dans le monde musulman. Charlie s’explique : « Lorsqu’on caricature Mahomet dans Charlie, on caricature surtout l’idée que s’en font les extrémistes, ou bien on se sert de Mahomet pour l’opposer aux musulmans radicaux. Dans tous les cas, c’est la vision des fous de Dieu qui détermine notre façon d’envisager Mahomet ».

« Il faut dire la vérité : on ne connaît pas Mahomet. En Occident, tout le monde peut citer des épisodes de la vie de Jésus, mais qui peut citer un épisode de la vie de Mahomet ? Est-ce normal dans un pays comme la France, où l’islam est présenté comme la deuxième religion ?

Nous avons mis en images la vie de Mahomet telle que l’ont racontée les chroniqueurs musulmans. Sans aucun humour ajouté. Si la forme apparaîtra à certains blasphématoire, le fond est parfaitement halal… À vous de voir ».

Vers un nouveau débat caricature vs. prophète ?

L’ambition de Charlie Hebdo, avec ce hors-série, est donc d’éduquer, de faire connaître la vie du prophète, et par conséquent de permettre le rapprochement entre musulmans et non musulmans.

L’initiative est malgré tout prise avec des pincettes (quand elle est prise en compte) dans le monde musulman. L’Iran a déjà condamné la BD par la voix de son ministre des Affaires étrangères, (sans l’avoir lue, forcément le hors-série n’est sorti qu’aujourd’hui) : « Nous condamnons toute injure à caractère religieux, en particulier celles du prophète islamique, et nous exigeons que des actions en justice contre les caricaturistes soient introduites ».

Le site web Algérie1.com, sans juger, prend les choses avec des pincettes, reprenant les mots de Charb, le rédacteur en chef de Charlie, tout en déplorant « cette nouvelle provocation des musulmans ». Mais en dehors de cela, les réactions sont calmes, sinon inexistantes. Il n'y a donc pas de levée de bouclier.

Quid du contenu ? « Halal » ou pas ? Quelques pages ont déjà surgi sur Twitter. Il s’agit bien d’une BD contant l’histoire du prophète, sur un ton léger, plutôt que sacré. Au risque de réitérer pour une énième fois la polémique/le débat caricature vs. prophète. Mais l’histoire est bien là. Et pour ceux qui ne connaissent pas Mahomet, et qui n’ont qu’une idée… caricaturale de l’islam, c’est peut-être un bon point de départ.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

29. Mikekafka dit le 03/01/2013, 14:15

La seule remarque que je pourrais faire concernant cette publication c'est :"bon dieu, qu'ils sont laids les petits mickeys de Charlie hebdo !"

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
28. Mikekafka dit le 03/01/2013, 14:12

vulgariser par le biais d ' une bd, une religion qui a mauvaise presse, est on ne peux plus bénéfique pour cette religion . C'est évident

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
27. belge encore longtemps? dit le 03/01/2013, 00:17

pas de souci, Jabo... Le malheur est qu'on ne voit quasi jamais de musulmans Modérés s'exprimer... Il faut absolument que l'Islam évolue, comme les autres religions, dans la sphère privée, du moins dans nos Pays Européens, des États laïcs. Ici, pas question de parler de charia, on est déjà allé trop loin en imposant de la nourriture halal dans certaines écoles... Le dialogue, avec plaisir, mais dans le respect de nos lois et coutumes. Quand je vais dans un autre Pays, je me plie à ses coutumes... Il est normal que les gens de bonne volonté qui viennent dans mon Pays ne pensent pas à m'imposer les leurs... Or, c'est déjà le cas! Des gens se permettent de râler car on consomme du cochon (c'est notre droit absolu, ils ne sont pas obligés), ou parce qu'on se désaltère en rue pendant le ramadan... Et HÉLAS, c'est du vécu! Un vécu inadmissible!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 3 non 3
26. mak500000 dit le 02/01/2013, 23:49

@ ilssontfous Il y a plein de bds sur le judaïsme. Ca n a jamais posé de problème. Et vous le savez très bien.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
25. KMbsn dit le 02/01/2013, 20:53

C'était hostile d'interdire le voile. C'est hostile de représenter un prophète qui n'est pas représenté dans sa religion. Il y a intention de nuire, de provoquer, de choquer inutilement. Cela n'a pas d'autre but. La politesse, la police que l'on s'impose à soi-même, est la première loi qu'il faut respecter.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 4
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !