Zuhal Demir (N-VA): «Le parti Islam n’est que la partie émergée de l’iceberg»

© Belga
© Belga

Plusieurs personnalités politiques ont déjà exprimé leur volonté d’interdire le parti politique Islam. Après Olivier Maingain et Theo Francken, Zuhal Demir (N-VA), secrétaire d’Etat pour l’Egalité des chances a tiré à boulets rouges sur le parti controversé.

«  On peut continuer à nier le signal d’alarme, commence-t-elle. J’entends déjà les voix de ceux qui vont relativiser leurs propositions et qui ne les trouveront pas si graves. Le parti Islam est le sommet de l’iceberg, sa partie émergée. Mais la base, c’est l’iceberg en dessous de la surface de l’eau. Et on la laisse intacte dans le débat public et le monde politique. »

Elle poursuit : «  Islam est une interprétation d’une religion, interprétation que l’on ne peut pas tolérer quand elle est celle d’un parti politique. Il est grand temps que l’on se rende compte que Islam, pour beaucoup, n’est pas seulement une expérience religieuse, mais aussi une vision de société. Tant qu’on n’en tiendra pas compte, l’iceberg va continuer à grandir  ».