La Russie dit «espérer un dialogue» avec les Etats-Unis

©AFP
©AFP

Le Kremlin a dit lundi encore espérer l’instauration d’un «  dialogue  » avec Washington malgré «  tout le dommage  » qu’ont subi les relations entre les deux puissances, encore aggravées récemment par des frappes occidentales contre le régime de Damas.

«  Nous espérons qu’avec le temps, lorsque nos collègues américains auront réglé leurs problèmes internes, un dialogue débutera, malgré tout le dommage qu’ont subi les relations bilatérales par la faute de Washington  », a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Entraver l’accès de l’OIAC à Douma est « sans fondement »

Le Kremlin a qualifié lundi de «  sans fondement  » les accusations selon lesquelles la Russie aurait entravé l’accès de la mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à la ville syrienne de Douma, théâtre d’une récente attaque chimique présumée.

Le Royaume-Uni a affirmé lundi que la Russie et la Syrie n’avaient pas encore autorisé l’accès à Douma à la mission de l’OIAC, arrivée en Syrie pour enquêter sur l’attaque présumée aux « gaz toxiques » qui a fait des dizaines de morts dans cette ville syrienne selon des secouristes.

«  La Russie et la Syrie n’ont pas encore autorisé l’accès à Douma. Accès sans entrave essentiel. La Russie et la Syrie doivent coopérer  », a déclaré l’ambassade britannique à La Haye dans un tweet.

«  Dès le début, la Russie a été catégoriquement contre des accusations ou jugements précipités et infondés  » sur les éventuels auteurs de cette attaque «  et s’est prononcée pour une enquête impartiale  », a souligné pour sa part M. Peskov.