Brésil: «Je suis serein mais indigné», écrit Lula de sa prison

Edition numérique des abonnés

L’ex-président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva, favori pour la présidentielle d’octobre, s’est dit «  serein mais indigné  » d’être emprisonné, selon lui à tort, saluant la mobilisation de ses partisans, dans un premier message public envoyé de sa cellule.

Lula, qui a dirigé le Brésil de 2003 à 2010, a été condamné à plus de 12 ans de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent et est incarcéré depuis le 7 avril à Curitiba (sud).

Il nie farouchement toute culpabilité et dénonce un procès pour l’empêcher de se représenter.

«  Je suis serein, mais indigné comme tout innocent qui s’indigne lorsqu’il vit une injustice  », a écrit Lula dans une lettre transmise par ses avocats à Gleisi Hoffmann, sénatrice et présidente du parti des travailleurs (PT) cofondé par Lula dans les années 80.