La fédération des producteurs de pesticides regrette la décision d’interdire les néonicotinoïdes

Edition numérique des abonnés

Vendredi, la Commission européenne a validé l’interdiction de trois néonicotinoïdes, des pesticides responsable en partie de la disparition des abeilles. Une décision qui n’a pas plu aux fabricants. Les associations européennes et belges de produits phytopharmaceutoques ECPA et Phytofar dénoncent une « décision prématurée et inopportune », un arrêt de la Cour de justice sur une interdiction des néonicotinoïdes de 2013 étant attendu pour le 17 mai.

« Il est regrettable qu’il ait été décidé de restreindre davantage l’utilisation de substances d’une telle importance pour l’agriculture en Europe » a déploré fédération dans un communiqué. « L’agriculture européenne pâtira de cette décision. Peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas demain. Mais à long terme, les décideurs verront clairement l’effet de la suppression d’un instrument essentiel pour les agriculteurs et la production alimentaire européenne. »

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous