Les Magritte fêteront Yolande Moreau et Costa-Gavras

Nicolas Crousse

La troisième cérémonie des prix du cinéma belge récompensera, samedi 2 février, l’un de ces quatre films : Mobile home (Pirot), A perdre la raison (Lafosse), 38 témoins (Belvaux) et Dead man talking (Ridremont)

C’est ce jeudi midi que les organisateurs de la soirée des Magritte, les prix du cinéma belge francophone, ont dévoilé leur programmation.

La troisième cérémonie des prix du cinéma francophone de Belgique, qui se tiendra le samedi 2 février et sera retransmise sur BeTV, sera présidée cette année par Yolande Moreau, qui succède ainsi à Bertrand Tavernier. Notre Yoyo bien aimée vient d’achever, il y a peu, le tournage de son second long-métrage (après Quand la mer monte), « Henri », qu’on espère voir sur nos écrans avant la fin de l’année.

Après deux années de bons et loyaux services comme maîtresse de cérémonie, Helena Noguerra cède sa place à Fabrizio Rongione. Le comédien, révélé par les Dardenne en 1999 (Rosetta, Palme d’or), mène aujourd’hui une carrière qui se partage entre scène (dont deux one-man-show) et cinéma. On le verra d’ici peu dans Une chanson pour ma mère, premier film de Joël Franka, avec Patrick Timsit… et Dave. Enfin, un an après Nathalie Baye, c’est Costa-Gavras qui recevra un Magritte d’honneur pour l’ensemble de son œuvre.

La conférence de presse a révélé la liste des principaux nominés aux Magritte. Parmi eux, quatre films se dégagent, concourant d’ailleurs pour les prix les plus enviés (ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur) : deux premiers longs, Dead man talking, qui compte neuf nominations (Patrick Ridremont), et Mobile home (François Pirot). A leurs côtés, deux films portés par deux poids lourds du cinéma belge, et qui se dégagent déjà comme les favoris de la soirée, 38 témoins (Lucas Belvaux), et A perdre la raison (Joachim Lafosse). Deux films qui ont pour particularité de s’inspirer librement de faits divers : l’affaire Geneviève Lhermitte pour le film de Lafosse, et l’affaire Kitty Genovese pour celui de Belvaux.

Les nominations pour le Magritte de la meilleure actrice mettront aux prises Marie Gillain (Toutes nos envies), Deborah François (Les tribulations d’une caissière), Christelle Cornil (Au cul du loup) et Emilie Dequenne (A perdre la raison), qui part déjà grande favorite.

Chez les hommes, que du lourd et un vrai suspense, avec Olivier Gourmet (L’exercice de l’Etat), Benoît Poelvoorde (Le Grand Soir), Jérémie Rénier (Cloclo) et Matthias Schoenaerts (De rouille et d’os).

Osez la rencontre !