«Non le disque n’est pas mort!», la preuve par Caroline Music

Lorraine Kihl (St.)

Bières et bulles pour le retour du disquaire préféré des connaisseurs. Caroline Music reprend du service boulevard Anspach et s’aventure dans la vente d’occasion.

Obligé de fermer en septembre, le mythique Caroline Music a rouvert ses portes dans le centre de Bruxelles. « Le disque est mort ! Vive le disque ! »

On commençait à se presser au 101 boulevard Anspach vers 17h pour fêter le retour d’un vieux copain. Caroline Music, un des derniers disquaires indépendants de la capitale, avait fermé ses portes passage Saint-Honoré fin septembre, botté dehors après 35 ans dans les lieux. André Tart, le gérant, était alors peu optimiste sur la suite, ne voulant pas quitter un centre-ville où les prix ont considérablement augmenté. Il a finalement trouvé un emplacement de choix, boulevard Anspach, en face d’un autre lieu mythique de la musique, l’Ancienne Belgique. Les locaux étaient jusque-là occupés par le disquaire d’occasion Goupilophone. Une activité qui sera reprise bientôt par Caroline Music avec un étage consacré aux disques et vinyles de seconde main.

De Bruce Springsteen à Kendrick Lamar

À l’étage, justement, on s’active avant le rush. Une quarantaine de personnes – des habitués – est attendue, sans compter les curieux. La femme du patron est venue donner un coup de main et sert son mousseux au milieu des vinyles.

Les têtes connues arrivent et découvrent les lieux que de nombreux clients se sont déjà appropriés. Au rez-de-chaussée une grosse partie des bacs est emplie de CD ; les vinyles ont cependant la part belle. Les murs en sont recouverts. Nouveautés, comme classiques. De Bruce Springsteen à Kendrick Lamar. Dans un coin discret à l’étage, une série de vieux 45 tours de Bowie. Objets précieux que l’on veut autant exposer que protéger. Bien en vue un peu plus loin, Lee Fieds montre les poings sur la pochette de « My World » à quelques disques de Joy Division. Devant, des adolescents – ceux-là même qui sont supposés se désintéresser de la musique « matérielle » – fouillent les bacs de vinyles et sortent un album de Neil Young.

Discuter musique et suivre les conseils

« Non le disque n’est pas mort ! Par pour moi en tout cas. » Cet habitué arpente les rayons de Caroline Music depuis près de vingt ans, à raison d’une consommation de 5 à 40 CD et vinyles par mois. « Il va bientôt falloir construire la maison autour des disques, » plaisante-t-il. Le goût de la musique et de l’objet vinyle, il le doit à ses parents et espère que sa fille se prendra au jeu. « À 4 ans, elle aime les Beastie Boys, c’est encourageant. » Alors pourquoi ce goût des disques quand il est plus simple – et surtout moins cher – de télécharger ? « J’aime l’objet et le fais de venir, discuter de musique, suivre les conseils d’André (le gérant, ndlr) ou d’autres personnes, » explique-t-il. « Et puis, il y a le visuel, « Dog man star » de Suede par exemple. J’ai eu le poster pendant longtemps. J’adore cette image. La photo a quelque chose de mélancolique, ça me parlait beaucoup à ce moment de ma vie. » On cherche l’album un moment en bas mais c’est peine perdue. Les bacs sont encore à moitié vides.

Au fil des années, Caroline Music s’est constitué un noyau de fidèles qui ont appris à se connaître, se retrouvent régulièrement entre deux rayons ou dans une salle de concert. Ils viennent depuis près de 30 ans et boudent les gros distributeurs. La caisse, au bout de laquelle on peut écouter casque sur les oreilles les CD du magasin, fait office de bar en cette fin d’après-midi. Le fût de bière installé dehors a fait quelques heureux. André, lui continue de s’affairer derrière, glisse un mot aux copains et encaisse un 33 tours. Une affaire qui (re)commence bien…

Vos réactions

Voir toutes les réactions

10. Wuloveski dit le 15/01/2013, 13:47

Proprement Quel bonheur de savoir que mon pognon n'ira plus dans les poches du gros Franky ! Vive Dédé! Allez une fois, rêvons, réouverture du Caroline à Liège dans un an ? A Namur dans deux ans ? A Louvain-La-Neuve dans trois ans ? Bonne chance ! Rock'n'roll never die with credit card !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
9. zappymax dit le 12/01/2013, 19:07

et rappellez vous donc que cette petite boutique originale a XL se nommait alors Caroline "IMPORT" music et ce pas pour rien... les pressages vinyl US originaux ou anglais de EMI étaient alors bien supérieurs aux Hollandais, etc...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 4
8. zappymax dit le 12/01/2013, 19:04

Et le Rock Movies Show ? premier festival de films rock en Belgique... ULB, Janson, pour les "anciens" cela doit rappeller qqchose... aussi promu par Caroline, et les potes de Journalisme d'alors.... dois encore avoir le programme et les affiches qqpart... et aussi le Premier Festival du Film d'Animation, aussi à Janson, ensuite repris par d'autres, à l'Albertine... mais avec notre petit cercle, alors " on" a "précursé" .

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 6 non 5
7. zappymax dit le 12/01/2013, 18:58

ouaip, souvenirs, souvenirs.. quand par exemple Carolina avait ses bacs à la cité de l'ULB, et encore à cette époque à cotè de l'église St Boniface, ou un transporteur régulier amenait des States les dernières nouveautés. Ou on allait les ramener de Hollande ou Londres, pas vrai, Alain, Pierre et tous les potes de l'époque ??? . Et rappelez vous que Patti Smith est arrivée à Janson , grace aux memes, dont un serviteur (un peu) qui toréait les gars de la Sabam... héhéhé

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 5 non 4
6. PROGRESSIVE dit le 12/01/2013, 18:33

Non, à la musique-saucisse! Ceux qui téléchargent, n'aiment pas la musique, ils n'aiment que la nouvelle merdouille du jour! Quand on télécharge, on ne sait RIEN du morceau, ni au niveau qualité, ni au niveau conception, ni au niveau musiciens, ni au niveau art-work, rien! Et si on s'intéresse à cela, on aime la musique, pas la soupe, et si on aime la musique, on achète l'album, point-barre!

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 9 non 8
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !