Tour de Norvège: Groenewegen fait coup double

@News
@News

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) est le premier leader du Tour de Norvège (2.HC) cycliste. Il a remporté mercredi la première étape au sprint à Horten, devancant le Norvégien Sondre Holst Enger (Israël Cycling) et l’Espagnol Jon Aberasturi (Euskadi-Murias) après 186 kilomètres de course. Les Belges Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert) et Kevin Deltombe (Sport Vlaanderen-Baloise) ont respectivement terminé 4e et 6e.

Quatre équipes belges ont emmenés quinze compatriotes au départ du Tour de Norvège, mais aucun d’entre eux n’a joué un rôle majeur lors de cette première étape. La course a rapidement été animée par une échapée composée des locaux Vangstad, Lukkedal, Brekke Flotten et Resell.

Juste avant d’entamer les deux tours à Horten, les fuyards ont été rattrapés par le peloton. Quelques chutes ont perturbé la course mais n’ont pas concerné les deux principaux candidats à la victoire Dylan Groenewegen et Kristoffer Halvorsen (Sky). Groenewegen, plus véloce que ses concurrents, a tenu son rang de favori. Le vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, 27 victoires professionnelles au compteur, a pris le dessus sur Enger et Aberasturi. Quant à Halvorsen, jeune Norvégien de 22 ans, il a dû se contenter de la 10e place.

Jeudi, Groenewegen aura des difficultés à défendre son maillot dans une étape de 146 kilomètres au profil accidenté entre Hønefoss et Asker qui se termine par une ascension finale. Le Tour de Norvège se ponctuera dimanche. En 2017, le local Edvald Boasson Hagen avait inscrit son nom au palmarès de l’épreuve pour la troisième fois après des succès en 2012 et 2013.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Porsche est le premier constructeur allemand à renoncer à la technologie diesel, alors même que Volkswagen assure ne pas vouloir y renoncer tout comme ses concurrents BMW ou Daimler.

    Pourquoi Porsche a-t-il décidé de sortir du diesel?

  2. Pour les syndicats et pour les parents de Kitty Van Nieuwenhuysen, Johan et Nelly, cette décision est une «
gifle au visage
».

    Les syndicats policiers outrés par la libération d’un tueur de l’une des leurs

  3. @News

    Le judo, ce sport de machos où les femmes continuent de s’affirmer

Chroniques
  • La check-list des élections communales

    Dans trois semaines, nous allons voter pour les communales. Alors que les partis scruteront et interpréteront les résultats à travers la grille des prochaines élections nationales et européennes – quand bien même on verra localement des alliances impossibles à d’autres niveaux –, il faudrait peut-être rappeler que ce scrutin est important pour lui-même et que les enjeux, même locaux, sont de taille.

    Des potentats difficiles à contester

    J’ai longtemps cru que l’échelon local était le plus propice à la mise en œuvre d’une véritable démocratie, et que l’on pouvait aisément y mettre en œuvre des processus de démocratie délibérative ou participative. Les quelques chroniques que j’ai consacrées à des sujets communaux (sur certaines communes du BW) m’ont cruellement démenti ; dans de nombreux cas, ces communes sont les lieux où sévissent des potentats autoritaires, totalement...

    Lire la suite

  • Ceci n’est pas une politique

    On avait annoncé des mesures concrètes pour gérer la problématique des transmigrants sur le territoire belge. Et à quoi a-t-on eu droit ce vendredi ? A un chiffre. Le gouvernement va augmenter en deux phases le nombre de ceux qui seront placés en centres fermés. C’est une rustine que le gouvernement a placée, parasitée, noyautée, détournée par les petites phrases d’un certain Bart – Y a qu’à – De Wever.

    Lire la suite