Crash d’un avion à Cuba: le bilan passe à 112 morts après le décès d’une des survivantes

©D.R
©D.R

Une des trois Cubaines qui avaient initialement survécu à la catastrophe aérienne du 18 mai à La Havane est décédée vendredi à l’hôpital, ce qui porte à 112 morts le bilan de cet accident, a annoncé le ministère de la Santé.

Cette passagère, Emiley Sanchez de la O, est morte à l’hôpital à La Havane des suites des graves traumatismes et brûlures subis, a expliqué le ministère dans un communiqué. Une autre des trois survivantes, une femme de 23 ans, était décédée lundi. La dernière des trois survivantes, une femme de 19 ans, reste hospitalisée dans un état grave.

Causes inconnues

L’avion, un Boeing 737-200 qui devait assurer la liaison entre La Havane et Holguin, à 670 km à l’est, s’était écrasé peu après avoir décollé de l’aéroport international José Marti. L’appareil était loué par la compagnie cubaine Cubana de Aviacion au Mexicain Global Air. Les experts ont retrouvé les deux boîtes noires de l’appareil, mais les causes du crash restent inconnues.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Cinq réacteurs (sur sept) sont actuellement à l’arrêt en Belgique.

    Aura-t-on assez d’électricité cet hiver?

  2. @EPA

    Ligue des champions: Cristiano Ronaldo, un rouge et des larmes

  3. Alexandre Benalla (à l’avant-plan) est resté serein durant toute son audition devant la commission parlementaire d’enquête du Sénat.

    Benalla: «Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron!»

Chroniques
  • La lutte finale des socialistes flamands?

    Par Ivan De Vadder

    À Anvers une campagne électorale acrimonieuse est en train de se développer. Le président du parti socialiste anversois, Tom Meeuws, est accusé de détournement de fonds ; une liste de cartel entre les écologistes et les socialistes a vu le jour, avant de se dissoudre après seulement quelques mois ; le bourgmestre Bart De Wever soupçonne des conseillers communaux d’avoir des liens avec la mafia de la drogue ; après quoi un candidat du CD&V se fait arrêter en France avec trois kilos d’héroïne dans son véhicule ; Kris Peeters, la tête de liste du CD&V, qui vient de déménager de la petite commune de Puurs pour engager le combat à Anvers, est surnommé «  le locataire  » par le bourgmestre. «  Évidemment, explique De Wever, il est le seul des 250.000 locataires à Anvers à avoir une villa avec jardin à environ 20 kilomètres de la ville pour se reposer pendant le week-end.  » Difficile à croire, mais le CD&V et la N-VA font tous les deux parties de la majorité à Anvers avec l’...

    Lire la suite