Des centaines de personnes rendent un dernier hommage aux deux policières tuées à Liège (photos et vidéos)

Les corbillards transportant les corps des deux policières victimes de Benjamin Herman à Liège sont arrivés peu après 09h30 mardi au centre funéraire de Robermont. Des centaines de personnes sont venues assister à leurs funérailles.

Les deux corbillards transportant Soraya Belkacemi et Lucile Garcia se sont arrêtés devant le centre funéraire de Robermont, face à une haie de policiers faisant le salut. Deux autres corbillards ont été nécessaires pour transporter les nombreuses gerbes de fleurs.

©Laurence Wauters / Le Soir

Des funérailles officielles sont organisées mardi pour les deux policières, lors desquelles la présence d’un représentant du Roi, des membres des gouvernements, des autorités locales et de nombreux policiers venus de toute la Belgique était annoncée. Les deux policières abattues par Benjamin Herman lors de sa course macabre recevront une distinction honorifique à titre posthume.

Sont donc présents aux funérailles, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, le ministre-président wallon Willy Borsus, Elio Di Rupo, la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli ou encore la présidente du Sénat Christine Defraigne.

La croix civique

Jan Jambon a remis aux deux policières la croix civique de première classe à titre posthume.

D’après notre journaliste sur place, c’était le silence absolu au cimetière de Robermont. Un silence de longues minutes pendant que les familles entrent.

Silence absolu au cimetière de Robermont ©Laurence Wauters / Le Soir

Les familles ont demandé à la presse de respecter leur intimité et de ne pas entrer dans le crématorium. Un espace de travail sera aménagé pour les journalistes à l’extérieur du bâtiment, a précisé la police liégeoise, qui s’attend à une grande affluence.

Cyril Vangriecken, le jeune homme de 22 ans abattu dans sa voiture par le tireur, a été quant à lui inhumé le lundi 4 juin.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Porsche est le premier constructeur allemand à renoncer à la technologie diesel, alors même que Volkswagen assure ne pas vouloir y renoncer tout comme ses concurrents BMW ou Daimler.

    Pourquoi Porsche a-t-il décidé de sortir du diesel?

  2. @News

    Le judo, ce sport de machos où les femmes continuent de s’affirmer

  3. Dans Sylvia, inspiré de la poétesse américaine Sylvia Plath (elle-même imprégnée de Virginia Woolf), neuf comédiennes (Valérie Bauchau, Clara Bonnet, Solène Cizeron, Vanessa Compagnucci, Vinora Epp, Léone François, Magali Pinglaut, Ariane Rousseau, Scarlet Tummers) et une chanteuse (An Pierlé) se retrouvent sur scène pour raconter la vie et l’œuvre de cette météorite à la vie tragique.

    «Sylvia» au National: «Il y a, encore aujourd’hui, des difficultés à être une femme créatrice»

Chroniques
  • La check-list des élections communales

    Dans trois semaines, nous allons voter pour les communales. Alors que les partis scruteront et interpréteront les résultats à travers la grille des prochaines élections nationales et européennes – quand bien même on verra localement des alliances impossibles à d’autres niveaux –, il faudrait peut-être rappeler que ce scrutin est important pour lui-même et que les enjeux, même locaux, sont de taille.

    Des potentats difficiles à contester

    J’ai longtemps cru que l’échelon local était le plus propice à la mise en œuvre d’une véritable démocratie, et que l’on pouvait aisément y mettre en œuvre des processus de démocratie délibérative ou participative. Les quelques chroniques que j’ai consacrées à des sujets communaux (sur certaines communes du BW) m’ont cruellement démenti ; dans de nombreux cas, ces communes sont les lieux où sévissent des potentats autoritaires, totalement...

    Lire la suite

  • Ceci n’est pas une politique

    On avait annoncé des mesures concrètes pour gérer la problématique des transmigrants sur le territoire belge. Et à quoi a-t-on eu droit ce vendredi ? A un chiffre. Le gouvernement va augmenter en deux phases le nombre de ceux qui seront placés en centres fermés. C’est une rustine que le gouvernement a placée, parasitée, noyautée, détournée par les petites phrases d’un certain Bart – Y a qu’à – De Wever.

    Lire la suite