Antoine Griezmann, courtisé par le FC Barcelone, décide de rester à l’Atlético Madrid

Photo News
Photo News

L’attaquant de l’équipe de France et de l’Atlético Madrid Antoine Griezmann reste à l’Atletico Madrid. Il l’a annoncé jeudi soir sur son compte Twitter.

Le joueur de 27 ans, qui avait ménagé le suspense depuis des semaines, était courtisé par plusieurs clubs, notamment le FC Barcelone. La presse catalane rapporte depuis six mois que Griezmann doit rejoindre le Barça au 1er juillet en échange du versement de sa clause libératoire de 100 millions d’euros.

Mardi, « Grizou » avait assuré en Russie, où il se trouve avec les Bleus pour le Mondial, que «  la décision a été prise  » mais que ce n’était «  pas le moment ni l’endroit pour le dire  ». «  Je suis vraiment désolé. Je sais qu’il y a beaucoup d’attente, mais ce n’est pas aujourd’hui que je vais donner ma décision  », avait-il prévenu.

Le lendemain, Antoine Griezmann a levé les doutes : il reste à l’Atletico Madrid, où il est arrivé en 2014 en provenance de la Real Sociedad.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Cinq réacteurs (sur sept) sont actuellement à l’arrêt en Belgique.

    Aura-t-on assez d’électricité cet hiver?

  2. @EPA

    Ligue des champions: Cristiano Ronaldo, un rouge et des larmes

  3. Alexandre Benalla (à l’avant-plan) est resté serein durant toute son audition devant la commission parlementaire d’enquête du Sénat.

    Benalla: «Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron!»

Chroniques
  • La lutte finale des socialistes flamands?

    Par Ivan De Vadder

    À Anvers une campagne électorale acrimonieuse est en train de se développer. Le président du parti socialiste anversois, Tom Meeuws, est accusé de détournement de fonds ; une liste de cartel entre les écologistes et les socialistes a vu le jour, avant de se dissoudre après seulement quelques mois ; le bourgmestre Bart De Wever soupçonne des conseillers communaux d’avoir des liens avec la mafia de la drogue ; après quoi un candidat du CD&V se fait arrêter en France avec trois kilos d’héroïne dans son véhicule ; Kris Peeters, la tête de liste du CD&V, qui vient de déménager de la petite commune de Puurs pour engager le combat à Anvers, est surnommé «  le locataire  » par le bourgmestre. «  Évidemment, explique De Wever, il est le seul des 250.000 locataires à Anvers à avoir une villa avec jardin à environ 20 kilomètres de la ville pour se reposer pendant le week-end.  » Difficile à croire, mais le CD&V et la N-VA font tous les deux parties de la majorité à Anvers avec l’...

    Lire la suite