Migration: un mini-sommet européen d’urgence se tiendra dimanche à Bruxelles

©Thierry du Bois / Le Soir.
©Thierry du Bois / Le Soir.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker vient de convoquer un « pré-sommet » extraordinaire dimanche à Bruxelles sur l’asile et la migration avec « un groupe de pays intéressés ». Selon nos informations, il s’agira des dirigeants de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce et de Malte, ainsi que des deux pays assurant la présidence semestrielle sortante (la Bulgarie) et entrante (l’Autriche) des travaux ministériels de l’UE.

Ce sommet convoqué de toute urgence est évidemment destiné à sauver le sommet ordinaire des 28 qui se tiendra les jeudi et vendredi de la semaine prochaine, où les chefs d’Etat ou de gouvernement sont censés trouver une solution, ou du moins un premier accord de fond, sur la crise politique européenne autour de la migration et de l’asile.

Un sommet qui se présentait sous les plus mauvais auspices, vu l’incapacité à s’entendre de pays aux intérêts divergents : les Etats de première ligne comme l’Italie, qui se considèrent comme débordés, et les pays les plus opposés à une solidarité dans le partage des demandeurs d’asile, comme la Hongrie ou la Pologne. Ajouté à cela l’arrivée au pouvoir de partis d’extrême droite, de droite radicale ou populiste (en Italie, Autriche), et le tangage au sein de la coalition allemande où la CSU bavaroise veut forcer des solutions plus radicales de renvoi de migrants, au risque de faire tomber la chancelière Angela Merkel, et tous les ingrédients étaient réunis pour un gigantesque échec du Conseil européen de la semaine prochaine.

D’où la convocation de ce mini-sommet, étonnamment organisé et annoncé par le président de la Commission Juncker, et non par le président du Conseil européen Donald Tusk, dont le rôle principal consiste précisément à coordonner les travaux et organiser les réunions des chefs d’Etat ou de gouvernement.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous