Eddy Merckx sur Armstrong : « Quelle déception ! »

Stephane Thirion
| mis à jour

En voyage à l’étranger, Eddy Merckx attendait, comme tout le monde, la confession de Lance Armstrong.

  • ©Sylvain Piraux – Le Soir
    ©Sylvain Piraux – Le Soir
  • ©Sylvain Piraux – Le Soir
    ©Sylvain Piraux – Le Soir

« Depuis le rapport de l’Usada, j’imaginais bien que les choses allaient mal tourner pour lui, ma déception était déjà énorme à l’époque mais elle l’est bien davantage maintenant. Il a avoué, c’était dur à entendre. J’étais pourtant assez proche de lui, nous n’avons jamais discuté ensemble de dopage, jamais

Le Bruxellois s’était au contraire ému de l’état de santé de l’Américain. Il fut un des premiers à le soutenir dans sa lutte contre le cancer, à le rencontrer alors qu’il sortait de sa maladie. Il fut un soutien moral sans borne pour lui. «Et maintenant, cela se retourne contre moi, je suis incendié sur les réseaux sociaux, se fâchait-il vendredi soir au téléphone. Quand Armstrong a repris le cyclisme après son cancer, je me souviens très bien de cette image où il revenait de la Flèche wallonne avec mon fils Axel : il était fracassé, je me disais en le regardant qu’il avait bien du courage. Puis il y a eu la suite. Oui, je me suis trompé, comme tous, sur son attitude. La soif de vaincre à tout prix l’a-t-elle poussé à cela? Je ne sais pas. »

Dans sa confession, Lance Armstrong a affirmé qu’il était impossible de gagner le Tour sans se doper. « C’est un scandale pour les autres coureurs, les autres vainqueurs que d’affirmer cela. C’est tellement facile et hypocrite. La période Armstrong a été difficile pour le cyclisme, cela est arrivé après l’affaire Festina, on a découvert l’EPO, etc. Mais ce n’est pas une raison pour dire qu’on ne peut pas gagner le Tour sans dopage. Quand les coureurs d’aujourd’hui entendent cela, ils doivent être contents! Je le répète, je suis extrêmement déçu, je n’avais rien vu venir. Je ne sais pas comment il a pu en arriver là, mentir à tout le monde.»

Dans ses aveux, il n’implique personne, il se rejette toute la faute, il n’explique rien sur le système sophistiqué présenté par l’Usada. « Je n’en sais pas davantage que vous à ce propos. Je suis dans l’attente. Dans l’attente d’encaisser peut-être d’autres mauvaises nouvelles. C’est le mot, dans le milieu du vélo, nous encaissons, nous subissons, ce n’est pas simple. J’espère simplement que les coureurs contemporains ne seront pas trop atteints par cette nouvelle car eux doivent exercer leur métier dans un climat de suspicion permanent. C’est donc à eux que je pense en premier lieu »

Van Impe :  "Armstrong n'avait pas d'autre choix"

Dde son côté, Lucien Van Impe, le dernier vainqueur belge du Tour de France, se dit heureux que Lance Armstrong ait enfin avoué s'être dopé. "Je pense qu'Armstrong était tellement acculé qu'il n'avait plus d'autre choix que d'avouer ce que tout le monde pensait déjà", dit Lucien Van Impe. "La plupart des gens savaient qu'il y avait quelque chose de pas catholique, mais on ne pouvait rien faire tant qu'il n'y avait pas de preuves. Puis est sorti ce rapport accablant". "Armstrong a maintenant raconté ce qui s'était passé et a apporté un peu plus de clarté. Quoique... Il n'a pas tout dit. Il y a certainement des choses qui restent secrètes. C'est peut-être mieux ? J'ai l'impression que ces dernières années, le cyclisme est devenu plus propre. Bien sûr, il y aura toujours des tricheurs mais ceux-ci risquent sérieusement d'être pris. Le cyclisme a évolué dans le bon sens", selon le vainqueur du Tour 1976.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

40. Jiefd dit le 21/01/2013, 14:37

Edifiant ! Voici ce que Stéphane Thirion écrivait en 2005: "Armstrong ne livrera pas sa recette : comment gagner sept Tours d'affilée et se retirer la tête haute ? Un secret que beaucoup ont cherché, durant ces sept années, à prêter au dopage. Car Armstrong a eu le malheur de remporter son premier Tour douze mois après le séisme de l'affaire Festina. Depuis, il était commode d'attribuer à ses exploits le doute affreux du recours à la triche. Et comme un mec qui gagne de manière insolente suscite le même débat, cela ne s'est pas arrangé au fil des années. Pourquoi ne pas retenir de Lance Armstrong l'image d'un champion exceptionnel comme nous l'avons fait sans poser les questions délicates avec Eddy Merckx ? (...) Le cyclisme l'a maintenu en vie, ce qui est paradoxal par rapport aux suspicions dont il est l'objet, dont il ne sera heureusement pour lui plus l'objet sauf par bouquins à cinq centimes interposés. " Un commentaire est-il nécessaire[...]

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
39. curtius dit le 19/01/2013, 14:09

Ah la mafia du cyclisme doit en effet être bien déçue face à ces aveux... C'est en fait un milieu affairiste qui se tiennent les uns les autres et où tout est permis pourvu que ça rapporte.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 3
38. Phil9232 dit le 19/01/2013, 10:27

Il ment. Aucun doute.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 5 non 4
37. Leliegeois dit le 19/01/2013, 09:48

Mois, je garde toute mon admiration pour Eddy; le plus grand champion cycliste de tous les temps. Il a bercé ma jeunesse et mon adolescence. Je constate qu'il est encore en excellente santé alors que Fignon et Anquetil par exemple sont morts jeunes. Pour moi, Merckx est et reste un monument. Alors, touche pas à mon idole...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 8 non 6
36. sonysecan dit le 19/01/2013, 01:42

Ah! Ah! Quel rigolade! Il y a bien échappé, lui !

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 4 non 7
Voir toutes les réactions »