Ni Premier ministre ni Roi pour accueillir Donald Trump

Edition numérique des abonnés

A son arrivée sur le sol belge, vers 20h50 à Melsbroek, le président américain ne sera pas accueilli par le Premier ministre ni par le roi Philippe. Charles Michel sera en effet au « Hazard Village » à Braine-le-Comte, tandis que le Roi assistera au match France-Belgique à Saint-Pétersbourg. C’est également le cas du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders qui représente le gouvernement fédéral en Russie.

Mais alors qui accueillera Donald Trump ? Renseignements pris, cette tâche devait être assumée par l’ambassadeur Françoise Gustin, chef du Protocole au SPF Affaires étrangères. Ce devrait être le cas également pour la plupart des 29 chefs d’Etat et de gouvernement qui sont attendus pour le 28e sommet de l’Otan. Une pratique courante, et aucun traitement de faveur n’a donc été prévu pour le président américain…

En mai dernier toutefois, quand Trump était venu pour la première fois en Belgique pour l’inauguration du nouveau siège de l’Otan, il avait été accueilli à l’aéroport par Charles Michel et sa compagne. Il avait ensuite été reçu au Palais par le Roi, rencontre suivie par un entretien sur place avec le Premier ministre. Rien de pareil à l’occasion de cette deuxième arrivée de Donald Trump en Belgique. Ce n’est pas tous les ans la Coupe du Monde…

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous