Greg Van Avermaet après la 6e étape du Tour de France: «Ce n’était pas possible de gagner»

© Photonews
© Photonews

Le champion olympique espère garder cette tunique jusqu’à l’étape de dimanche, vers Roubaix, où il pourrait réussir un coup.

«  Je me méfiais surtout d’Alaphilippe et de Gilbert, je ne voulais pas perdre de temps à l’arrivée. Ce n’était pas possible de gagner, ça roulait trop vite  », a expliqué Van Avermaet.

«  J’espère arriver sur les pavés en jaune mais on n’y est pas encore. Il reste deux jours. Si j’avais le choix, je prendrais le même bilan qu’en 2016 quand j’ai gagné une étape et porté le maillot jaune. Mais je suis assez satisfait de ce qui m’arrive en ce moment. Je suis en très bonne condition. Quand je vois les coureurs que j’ai pu accompagner dans le final, ça peut me donner des opportunités de gagner une étape d’ici la fin du Tour.  »

Passée l’étape des pavés, quand le Tour abordera la montagne, Greg Van Avermaet devra probablement se mettre au service de son équipier Richie Porte qui vise un bon classement général. «  Il marche vraiment bien. L’équipe m’a un peu utilisé dans cette position de leader pour lui enlever une certaine pression. En étant en jaune, je peux courir plus à l’avant et Richie prend mon sillage pour être bien placé  », a confié Van Avermaet. «  Il a perdu un peu temps en début de Tour sur incident mais il peut être confiant pour le général. Son tour viendra en montagne. »

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous