Michel Lelièvre demande sa libération sous bracelet électronique

Michel Lelièvre lors de son procès en 2004 © EPA
Michel Lelièvre lors de son procès en 2004 © EPA

Michel Lelièvre, l’ancien complice de Marc Dutroux, demande sa libération sous surveillance électronique, rapportent les titres Sudpresse samedi citant l’avocate de M. Lelièvre, Benjamine Bovy.

Michel Lelièvre a été condamné en 2004 par la cour d’assises d’Arlon (procès Dutroux) à 25 ans de prison pour enlèvement d’enfants et séquestration et pour trafic de drogue. Il arrive en fin de peine dans trois ans et demande sa libération sous surveillance électronique. La direction de la prison d’Ittre, où est incarcéré Michel Lelièvre, a déjà rendu un avis positif, selon Me Bovy. «  On verra ce qu’en pense le Tribunal d’application des peines, c’est lui qui décidera, mais tous les voyants sont au vert », indique-t-elle.

M. Lelièvre, en détention depuis 22 ans, a d’abord bénéficié de permissions de sorties, puis de congés qui se sont déroulés sans accroc.

« Plutôt que de lui ouvrir la porte de la prison en 2021 à fond de peine, sans devoir rien à personne, il est préférable, dans l’intérêt de la société, de le libérer avant et de l’encadrer en lui imposant des conditions strictes comme nous le demandons dans le cadre de cette demande de libération sous surveillance électronique. Mon client est d’ailleurs demandeur d’un encadrement », insiste Me Bovy.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous