Cassez : « Au diable la récupération politique ! »

Afp

Au lendemain de son retour en France, Florence Cassez a été reçue à l’Elysée par François Hollande qu’elle a remercié dans une sobre et brève déclaration sur le perron de l’Elysée.

  • <p>Florence Cassez. AP</p>

    Florence Cassez. AP

« Je l’ai remercié bien sûr et je lui ai expliqué le bonheur que je ressentais aujourd’hui à être ici en France, dans mon pays avec mes parents, avec les miens, avec mes amis », a déclaré la Française de 38 ans libérée jeudi après sept ans de détention au Mexique pour des enlèvements qu’elle a toujours niés.

La jeune femme, accompagnée de sa famille et de membres de son comité de soutien, a été accueillie et raccompagnée sur le perron de l’Elysée par la compagne du chef de l’Etat Valérie Trierweiler, le président de la République restant discrètement en retrait, après un entretien de plus d’une heure.

Souriante, entourée de son père et de sa mère, Florence Cassez a également eu un mot pour Mme Trierweiler qui l’a soutenue pendant sa détention, notamment en lui envoyant régulièrement des colis. « Valérie m’a beaucoup aidée comme vous le savez tous et je l’ai remerciée également », a-t-elle dit à la presse massée dans la cour de l’Elysée.

Interrogée sur le fait de savoir si elle rencontrerait prochainement l’ex-président Nicolas Sarkozy qui avait également activement oeuvré pour sa libération, elle a répondu : « Je ne sais pas ».

« Sarkozy a été très important, Hollande a repris le flambeau »

Le matin, sur BFMTV et RMC, Florence Cassez avait écarté tout risque d’être récupérée politiquement. « Nicolas Sarkozy a été très important, il m’a sauvé la vie (…) Maintenant François Hollande a repris le flambeau d’une manière différente mais de façon tout aussi extraordinaire. Je dis au diable la récupération politique ! »

L’entourage de M. Sarkozy avait auparavant indiqué qu’il ne comptait pas communiquer sur le lieu ni le moment d’une éventuelle rencontre, voulant en faire « un moment privé ».

Un insolite chassé-croisé avec Frigide Barjot

Une demi-heure avant l’arrivée de Florence Cassez, Frigide Barjot, exubérante porte-voix des opposants au mariage homosexuel, était arrivée à l’Elysée pour un bref entretien avec M. Hollande.

Un chassé-croisé insolite mais les deux jeunes femmes ne se sont pas croisées, Mme Barjot étant sortie discrètement par une aile du Palais présidentiel, loin des projecteurs.

Tout en déplorant avoir dû quitter le Palais présidentiel « par les communs », la meneuse du collectif « La manif pour tous » s’est félicitée d’un entretien « consistant et sympathique » avec le chef de l’Etat et assuré l’avoir « ébranlé ». Elle a confirmé un appel aux opposants au projet de loi à manifester le 2 février prochain.

M. Hollande, comme prévu, a maintenu sa détermination à faire voter le projet de loi ouvrant le droit au mariage et l’adopotion pour les couples homosexuels, écartant de nouveau l’idée d’un référendum.

Pendant ce temps, plusieurs opposants au mariage homosexuel s’étaient rassemblés à proximité du palais de l’Elysée, où les rues proches avaient été barrées par d’importantes forces de police.

Pour les jours à venir, Florence Cassez devrait rester au moins une partie du week-end à Paris. Après un dîner à la brasserie du Bristol, jeudi, Jean-Luc Roméro compte l’accompagner samedi soir au Banana Café, bar homosexuel du quartier des Halles, soulignant que l’établissement l’avait « beaucoup soutenue pendant ses sept ans de captivité ».

Samedi soir, la jeune Nordiste sera sur le plateau de Paul Amar (France 5), a indiqué le conseiller régional PS, transfuge de l’UMP, et défenseur de des homosexuels.

Vos réactions

Voir toutes les réactions

8. Tardis II dit le 26/01/2013, 14:07

Mais c'est le délire total... Bientôt sur Youtube avec DSK pour danser le gangnam style?

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
7. commissairejuve dit le 26/01/2013, 13:57

à la limite, qu'on ne sache pas trop ce qu'a fait Cassez ou pas, et qu'elle soit libérée, soit.Mais qu'elle soit reçue à l'Elysée comme si c'était Ghandi alors que c'est une anonyme dont le parcours est ambigu, alors que son cas relève du fait divers banal, c'est vraiment consternant et effarant.C'est du cirque pour détourner l'attention, et pendant ce temps là, on ne parle pas de la crise et de Goldman sachs, par exemple.Ca fait penser au "gouffre aux chimère" de Billy Wilder, à revoir, un excellent film hélas trop réel

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 0 non 0
6. Cantinaelfarolito dit le 26/01/2013, 09:50

"Allez démontrer après un montage de cette nature que vous n'êtes pas coupable, c'est pratiquement impossible" a dit la ministre, car tout qui a vu la télévision ce jour lá, l'a condamné avant qu'elle ne soit jugée" El Universal.com (Mejico)

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
5. Cantinaelfarolito dit le 26/01/2013, 09:32

Certains feraient bien de lire ce qu'a écrit le Tribunal Suprême dans son jugement, avant de l'a condamner sans preuves et de faire des comparaisons qui n'ont pas de sens.

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 1 non 1
4. bobajo33 dit le 26/01/2013, 07:51

Une criminelle de plus en liberté ? On est habitué à ce genre de sport : regardez l'assassin de la fille de Trintignant qui se pavane à tous les micros ...

Signaler un abus

Message constructif ?

oui 2 non 4
Voir toutes les réactions »

Osez la rencontre !