Ryanair: Test-Achats appelle les passagers concernés par la grève du 28 septembre à se signaler

©Reporters/DPA
©Reporters/DPA

Les passagers qui seront touchés par une annulation de leur vol en raison de la grève du 28 septembre chez Ryanair sont invités à se signaler auprès de Test-Achats pour faire respecter leur droit à l’indemnisation, indique l’organisation de défense des consommateurs vendredi.

Lors des mouvements de grève des 25, 26 juillet et du 10 août, Ryanair a refusé de rembourser les passagers dont le vol avait été annulé. Une pratique jugée «  inacceptable  » par Test-Achats, qui a récolté 1.350 plaintes et entamé une action en justice au nom de ses membres lésés.

Si leur vol est annulé moins de 14 jours avant le départ, outre le choix entre un vol alternatif ou un remboursement de leur billet, les passagers ont droit à une indemnisation forfaitaire allant de 250 à 600 euros en fonction de la distance qui devait être parcourue, sauf en cas de force majeure tel que des circonstances météorologiques ou un attentat, rappelle l’organisation.

Vols annulés : 80 % à Charleroi et presque la totalité à Zaventem

Dans le cas de Ryanair, les annulations résultent d’une grève au sein de son personnel, il ne s’agit donc pas de force majeure, souligne-t-elle. La jurisprudence européenne est d’ailleurs claire à ce sujet.

Le mouvement du 28 septembre devrait toucher la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne, le Portugal et l’Italie. D’autres pays, comme l’Allemagne, ainsi des organisations de pilotes pourraient encore s’y joindre. La CNE estime que 80 % des vols à Charleroi devraient être touchés ce jour-là et presque la totalité de ceux à Zaventem, soit 150 vols environ.

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La ministre refuse, pour l’instant, d’évoquer la «
solution ultime d’un délestage
».

    Chez Marghem, la meilleure défense, c’est l’attaque

  2. Marie-Christine Marghem.

    Pénurie d’électricité: pourquoi la ministre Marghem n’a rien vu venir

  3. Chez André Kettel, l’essentiel des 400 porcs est confiné. Seuls quelques truies et porcelets ont encore le droit de vivre à l’extérieur. En attendant l’abattage.

    Peste porcine: le secteur agricole encaisse mal la décision d’abattre 4.000 porcs «sains»

Chroniques
  • L’intervention en Libye, la pire erreur de ce début de siècle

    Et ça continue.

    Contrôlée par l’opposition anti-Macron la commission d’enquête sénatoriale tire, aussi longtemps qu’il est possible, la pelote de l’affaire Benalla. C’est de bonne guerre.

    Démocratiquement c’est, en outre, un progrès car jamais, jusqu’à présent, une opposition n’avait obtenu si rapidement la mise sur pied d’une commission parlementaire susceptible d’enquêter sur les turpitudes supposées du pouvoir.

    On est cependant en droit de s’interroger : depuis deux mois, donc, le Landerneau médiatico-politique résonne de l’écho considérable, disproportionné, donné à ce dysfonctionnement, hautement condamnable, mais que Jacques Chirac aurait qualifiée « d’affaire de cornecul ».

    Une lenteur interpellante

    ...

    Lire la suite